Lors de ce rassemblement, le groupe des Diables sera, dans un premier temps, séparé en trois bulles : une pour les joueurs, une pour le staff technique et une pour le personnel logistique. Ces trois bulles entreront le moins possible en contact entre elles. Si les tests Covid de chaque bulle reviennent négatifs, elles n’en formeront plus qu’une seule, qui sera, à son tour, testée tous les deux jours.

Ce mardi, les Diables ont subi leur premier test, le deuxième suivra ce mercredi et un troisième est prévu lors de l’arrivée au Danemark vendredi. Lors du retour en Belgique, il est possible que les joueurs reçoivent une demi-journée de libre afin de rendre visite à leurs familles. Lundi, le groupe devra à nouveau se soumettre au coton-tige dans le nez. L’ultime test aura lieu après le match face à l’Islande (mardi).

Si une personne au sein du groupe commence à développer des symptômes ou est effectivement positive au coronavirus, la distanciation sociale sera de mise afin de limiter les contaminations.