STANDARD

3-3

MOUSCRON

STANDARD: Runje; Yobo, Wuillot, Van Buyten, Vinicius; Ernst, Meyssen, Lukunku, Dragutinovic; Goossens, Aarst.

MOUSCRON: Doumen; Teklak, Vidovic, Mi. Zewlakow, Casto; Dugardein, De Vleeschauwer, Martic, Mitrovic (73 Bakadal); Ma. Zewlakow, Jestrovic.

ARBITRE: M. Allaerts.

AVERTISSEMENTS: Teklak, De Vleeschauwer, Vidovic, Mi. Zewlakow.

LES BUTS: 22e Vidovic (0-1), 49e Aarst (1-1), 60e Ma. Zewlakow (1-2), 65e Casto csc, 69e Lukunku (3-2), 78e Jestrovic (3-3).

Pour son premier match en tant qu' intérimaire, Dominique D'Onofrio avait fait confiance à Vinicius pour occuper le poste de back gauche, derrière Dragutinovic. Lukunku trouva aussi grâce aux yeux du frère de Luciano, au contraire de Brocken et Prosinecki. Côté hurlu, Bakadal et Besengez faisaient les frais des retours de Martic et Jestrovic, tandis qu'Hugo Broos avait comme prévu offert la défense de ses filets à Doumen. L'ancien portier de Genk remercia de la plus belle des manières son entraîneur de ce cadeau. Dans un premier quart d'heure dominé par les Liégeois, il se montra intransigeant. Dès les premières secondes, son arrêt réflexe sur un envoi de Aarst le mit en confiance. Devant Goossens, par deux fois, et, surtout, sur un heading de Lukunku, Doumen s'érigea en maître incontesté de son domaine. On jouait la 17e minute. Et le Standard aurait mérité de mener au score. On sentait donc l'Excelsior proche de la rupture. Pourtant, à la 22e, une remontée des Frontaliers sur le flanc droit, accompagnée par un Vidovic passant tranquillement d'un rectangle à l'autre, permit à Mitrovic de centrer vers le libero mouscronnois, oublié au petit rectangle. Sa tête, facile, fit mouche (0-1). Les supporters liégeois, silencieux depuis l'entame de la partie pour manifester leur mécontentement envers les déclarations de guerre de leur direction, esquivèrent quelques sifflets. Devant eux, on pouvait lire Les vrais délinquants du RSCL sont en col blanc (sic). Changement de décor à la mi-temps. Les supporters liégeois rompirent la glace, ne laissant plus aux seuls sympathisants hurlus le soin de réchauffer l'atmosphère. Les Standardmen reçurent le message. Quatre minutes après leur retour sur le terrain, ils allaient combler leur retard. Dragutinovic lança Aarst dans le rectangle. Le Norvégien prit de vitesse Vidovic pour ne laisser aucune chance à Doumen (1-1). Le tibia de Vido empêcha ensuite un envoi de Dragutinovic d'embêter Doumen. Mais Mouscron avait laissé passer l'orage, long, une nouvelle fois, d'un quart d'heure. A la 60e, Mitrovic isola Jestrovic sur le flanc droit. Le meilleur buteur de la compétition se mua en passeur pour Marcin Zewlakow, dont la demi-volée trouva le plafond de Runje (1-2). L' Excel int cinq minutes. Le temps pour Goossens de centrer. Casto, pressé par Lukunku, trompa malencontreusement Doumen (2-2). Et alors que les supporters liégeois se faisaient remarquer par de dangereux jets de petards, Lukunku dynamita la rencontre, en reprenant de la tête un corner de Meyssen. Dans les dernières minutes, Jestrovic rétablissait la parité en convertissant un penalty accordé gentiment par M. Allaerts. Qui a perdu deux points ?

© La Libre Belgique 2000