Les «Loups» n'ont rien à perdre
© BELGA

Football

Les «Loups» n'ont rien à perdre

CHRISTOPHE VERSTREPEN

Publié le - Mis à jour le

ENVOYÉ SPÉCIAL À PORTO

C'est sous un timide soleil, mais sous une température avoisinant les vingt degrés, que les joueurs de La Louvière sont arrivés hier en milieu d'après-midi à l'aéroport Francisco Sa Carneiro de Porto. Après avoir récupéré leurs bagages et laissé Ariel Jacobs répondre à quelques questions de la presse télévisuelle portugaise, les Hennuyers ont pris la direction de l'hôtel Méridien pour se reposer avant de suivre une séance théorique donnée par leur coach et partir fouler pour la première fois la pelouse du stade Bessa, qui accueille généralement le Boavista Porto.

Auteurs d'un partage (1-1) face au Benfica Lisbonne lors du match aller de ce premier tour de la Coupe de l'UEFA il y a trois semaines dans le stade du pays de Charleroi, les Louviérois n'ont pas fait le déplacement au Portugal pour disputer la rencontre retour comme des touristes. Même si sur papier les Lisboètes (qui auront aussi le désavantage de ne pas évoluer dans leur stade) partent avec les faveurs des pronostics, Ariel Jacobs et ses hommes veulent réussir une grosse performance et sortir de cette compétition un ancien monstre du football européen. Pour se convaincre que l'exploit est possible à réaliser, les Loups n'ont qu'à se remémorer la physionomie du match aller. Contre des Portugais qui ont légèrement snobé leurs adversaires, la Raal avait profité des lacunes défensives du Benfica pour semer le doute dans les esprits lisboètes. Et sans un petit flottement en début de seconde mi-temps, les Hennuyers auraient pu revendiquer un succès.

Un autre motif qui peut pousser les éléments du président Gaone à croire en leurs chances, c'est le fait de posséder une phalange capable de très bien s'exprimer en contre-attaque. Poussés par leurs supporters, les Portugais devront faire le jeu et laisseront certainement des espaces libres dans le dos de leur défense. Une situation que la division offensive de la Raal devra bien exploiter pour réaliser une perf et rejoindre le deuxième tour de cette Coupe de l'UEFA.

Maintenant, il faut voir comment cette jeune équipe louviéroise va gérer le stress entourant une telle rencontre. Mentalement, les Loups devront se montrer forts dans un climat qui leur sera hostile. Mais ce qui ne fait aucun doute à nos yeux, c'est qu'Ariel Jacobs aura certainement trouvé les mots justes pour motiver ses troupes et les pousser à se dépasser.

© Les Sports 2003

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous