L'équipe de France des moins de 19 ans ou la génération Kakuta est devenue championne d'Europe vendredi en battant en finale de l'Euro-2010 l'Espagne 2-1 à Caen, et redore ainsi quelque peu le blason du football français passablement terni par la fiasco des Bleus au Mondial-2010.

Les mini-Bleus succèdent à l'Ukraine et engrangent leur second titre dans la compétition (après 2005). Cette équipe prend au passage sa revanche contre les Espagnols, qui l'avaient balayée (4-0) en finale de l'Euro des moins de 17 ans en 2008. La victoire finale sacre une belle génération emmenée par Kakuta, le meneur de jeu auteur d'une passe décisive sur le deuxième but, avec notamment les attaquants Tafer (Lyon), Bakambu (Sochaux) et Griezmann (Real Sociedad en Espagne), ou les milieux Sunu (Arsenal) et Coquelin (Lyon).

Les mini-Bleus avaient pourtant concédé un but dès la 18e minute par Rodrigo, qui sur une belle ouverture de Pacheco échappait à la défense centrale Faure-Mavinga côté gauche et trompait d'une frappe croisée Diallo, qui se trouait un peu sur cette action.

La première période laissait d'ailleurs augurer du pire pour les Français, ballottés et comme transis face au "toque" des Espagnols, qui à l'image de leurs aînés, fraîchement sacrés champions du monde en Afrique du Sud, alliaient possession de balle et acuité technique. Dans une partie chiche en occasions, ils rataient par deux fois le coche par Canales (10, 48). Et les mini-Bleus revenaient transmués en seconde période, égalisant rapidement par Sunu (49), sur un beau lob après une passe décisive de Tafer tout juste entré en jeu.

A force de pousser, les Français ont réussi à l'emporter grâce à une percée plein axe de Kakuta, qui se heurtait d'abord au gardien Alex avant de centrer intelligemment pour Lacazette au second poteau, qui n'avait plus qu'à pousser le ballon de la tête au fond des filets (85).