Les plus motivés ont gagné
© BELGA

Football

Les plus motivés ont gagné

David De Myttenaere

Publié le - Mis à jour le

Si le bloc des supporters brugeois était comble, le stade Constant Vanden Stock était loin d'afficher complet, hier soir, à l'occasion de la Supercoupe. Seuls quelque 7000 spectateurs avaient effectué le déplacement pour assister à la victoire du vainqueur de la Coupe de Belgique, le Club Brugeois, sur le champion en titre, Anderlecht. Une victoire pour l'équipe qui en voulait le plus...

Les deux équipes alignées n'avaient plus grand-chose à voir avec celles du match au sommet d'il y a quelques jours. Au Sporting, Lovré remplaçait Wilhelmsson et Mpenza pouvait enfin jouer devant, aux côtés de Jestrovic.

Côté brugeois, Trond Sollied récompensait ses jeunes en les lançant dans ce match de prestige. Après seulement neuf minutes de jeu, la jeune garde flandrienne donnait déjà raison au coach norvégien. La tête en retrait de Deschacht était déviée par Kompany dans les pieds d'Hermans qui n'avait aucune peine à tromper Van Steenberghe (0-1). Quelques instants plus tard, c'était au tour de Cornelis, l'arrière droit, de se mettre en évidence. Mais Lange galvaudait son centre millimétré.

Côté anderlechtois, les attaquants se démenaient, cherchant souvent le penalty sans l'obtenir. Les défenseurs, eux, éprouvaient les pires difficultés à relancer. Vanderhaeghe, lui, semblait à nouveau inspiré par son adversaire brugeois. Auteur d'un magnifique but en championnat, le médian défensif passait tout près d'une nouvelle égalisation mais Stijnen s'interposait encore avec brio. Puis Kompany entrait en action. Contrôle orienté, grand pont et centre en retrait catapulté au-dessus de l'objectif par Legear. Van Stenberghe restait cependant le meilleur Anderlechtois de la 1re mi-temps: le troisième gardien mauve se couchait bien pour capter une tête piquée de Victor.

Peu de spectacle

Au retour des vestiaires, toujours aussi peu de spectacle: Bruges se contentait de contrôler les échanges tentant, par à coups, d'inscrire un deuxième but et Anderlecht n'arrivait pas à trouver la faille pour en inscrire au moins un. A l'heure de jeu, Verheyen manquait l'occasion de tuer tout suspense. Bien lancé par Lange, le Brugeois le plus sifflé par le kop mauve perdait son face-à-face avec Van Steenberghe. L'Alostois se détendait encore pour capter l'envoi tournoyant de Hermans.

Après les montées de Vanden Borre et de Iachtchouk, Hugo Broos essayait également un coup de poker en remplaçant Zetterberg par Traoré, histoire de laisser Kompany monter dans le milieu. Le jeune Anderlechtois était tout près de délivrer un assist à Iachtchouk. Finalement, l'essai de l'attaquant était repoussé par la défense des Blauw en Zwart. Bruges allait finir par logiquement doubler la mise. Non pas sur le magnifique coup franc de Blondel, dévié par Van Steenberghe. Mais bien lorsque Lange reprenait à bout portant le centre du jeune meneur de jeu. Bruges tenait malgré tout sa revanche...

© Les Sports 2004

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous