© EPA

Football

Les Rouches accrochés

L.Dp

Publié le - Mis à jour le

Après un début de rencontre qui ressembla comme deux gouttes d'eau au dernier matche de championnat, les Rouches eurent le grand mérite de se reprendre. En effet, après huit minutes de jeu seulement, le score affichait déjà 0-1 par les oeuvres du capitaine Parashiv. Un scénario pour le moins catastrophique qui assomma les Liégeois pour quelques minutes.

C'était sans compter sur le magnifique pied gauche de Milan Rapaic qui, sur coup-franc, égalisa un peu après le premier quart d'heure (1-1). A la base du goal, c'est le très remuant Sa Pinto qui se fit sécher juste avant le grand rectangle roumain. A partir de cette 17e minute, le Standard offrit à ses supporters un jeu offensif et combatif qui fit tant défaut lors des deux premières sorties en championnat.

L'arrière-gauche Mattias, Rapaic et Jovanovic donnèrent des sueurs froides au portier du Steaua. Les équipes retrouvèrent le vestiaire sur ce score nul. A noter, l'excellente prestation de Rapaic. Le Croate était vraiment dans les meilleurs coups en cette première période.

Rapaic intenable

A la 51e minute de jeu, le formidable public de Sclessin laissa éclater sa joie pour la seconde fois lors de cette soirée européenne. Milan Rapaic fut à la réception d'un centre rouche pour tromper, d'une volée croquée, le dernier rempart roumain (2-1).

Un rien après l'heure de jeu, le Standard relâcha quelque peu son emprise. A trois reprises, les Liégeois ne furent pas loin de connaître le syndrome de la "douche froide". Notamment à la 65e, lorsque Dica manqua une belle opportunité d'égaliser. A ce moment de la partie, quelques Rouches semblaient être à la recherche d'un second souffle...

Après avoir dangereusement reculé dans le jeu, les Standardmen reprirent du poil de la bête en se montrant à nouveau dangereux devant le gardien adverse. Ce fut le cas, notamment, de Fellaini. Le jeune produit du club fut excellent ce mercredi soir dans son rôle de doublure de Dembelé.

Malheureusement, à onze minutes du terme, Marin trompa toute la défense du Standard et même son gardien sur un centre qui contourna tout le monde (2-2)... Un résultat qui aurait pû être encore plus mauvais. Ainsi, Olivier Renard sortit en kamikaze pour éviter le troisième but à la 90e minute... Avec deux buts marqués en déplacement, Bucarest semble plutôt intouchable en ce qui concerne le matche retour.

Côté positif, le Standard aura connu quarante minutes de jeu de bonne qualité avec d'intéressantes phases proposées. Côté négatif, la performance n'est toujours pas au rendez-vous et la défense des Rouches n'est pas au point. Nous pointerons les bonnes sorties de Rapaic, Jovanovic, Geraerts, Fellaini.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous