Mundo Deportivo a lâché une bombe la semaine dernière.

Un article du journal réputé très proche du FC Barcelone n'a pas épargné le vestiaire. Selon le journaliste, Xavier Bosch, le vestiaire du FC Barcelone contrôlerait absolument tout au club ! Des entraînements en passant par les relations avec les médias, la gestion des primes ou encore le mercato : les stars du Barça décident de tout ! Cette influence trop grande auprès des dirigeants auraient des répercussions néfastes sur les résultats du club poursuit le journaliste.

Messi a bel et bien tenté de calmer le jeu après la courte victoire du FC Barcelone face à l'Inter. "Nous sommes bien. Le plus important, c’était de gagner. La victoire à Getafe était importante également. Il ne nous reste plus qu’à gagner contre Séville pour que ce genre de polémique ne se répète plus. Nous sommes sur le bon chemin, nous savons que nous traversons une période un peu compliquée. Mais c’est comme la plupart des autres équipes européennes. À cause des pré-saisons, et ce n’est pas une critique, nous n’avons pas un rythme d’entraînement. C’est compréhensible que le club doive organiser ces matches (de pré-saison). Tout le monde le fait et c’est nécessaire".

Période d'accalmie au club ?

Forcément, avec ce genre de polémique, les fantômes du dossier Neymar resurgissent. La star brésilienne était désirée par ses anciens coéquipiers qui voyaient en lui le chaînon manquant de l'équipe. Finalement, le président du Barça, Bartomeu, ne souhaitait pas rapatrier un élément qui avait sali le club avec fracas lors de son départ en 2017. Pour la radio Catalunya Radio, le vice président du Barça a tenté de calmer le jeu: "Il y a eu une réunion entre Bartomeu et Piqué. Le problème a été réglé. Il n’y a pas de guerre. C’est le temps de la paix et du retour à la normale. On l’a vu au travers des résultats de l’équipe et de son caractère. Ils (Bartomeu et Piqué) ne se sont rien demandé entre eux. Ils sont restés plus de deux heures et demie ensemble. Ils ont parlé. Piqué est l’un des piliers de l’équipe. La responsabilité revient à la direction. Nous l’assumons et ça passe par une gestion des joueurs et des entraînements. Bien entendu, les joueurs ont de l’influence, comme dans toute entreprise. Tous ont un avis, surtout ceux qui sont ici depuis longtemps. Mais de là à dire qu’ils prennent les décisions, c’est totalement faux."

Pour éteindre cet incendie, Messi et sa bande n'auront pas le choix: il faudra répondre sur le terrain avec une victoire ce dimanche contre le FC Séville.