ÉCLAIRAGE

Les leaders brugeois en danger à La Louvière. Il y a quelques mois à peine, ce titre aurait sans doute fait sourire, tant les Loups paraissaient moribonds. Ceux-ci auraient cependant tort de ne pas croire en leur bonne étoile. S’ils ont tenu en échec Genk avant d’arracher la victoire au Lierse, ils avaient également réussi l’exploit de faire tomber les Brugeois en novembre 2000 (2-1, buts de Tilmant et Missé Missé) lors de la dernière édition de la Coupe de Belgique. Alors, pourquoi pas un bis repetita pour les joueurs d’Ariël Jacobs, juste privés des services du jeune Bryssinck (suspendu) ?

De leur côté, les Anderlechtois auront à cœur de s’imposer face aux Lierrois, qui leur avaient infligé leur premier revers de la saison lors du match-aller. Après 15 jours d’interruption forcés, reste à voir si les joueurs du Parc Astrid retrouveront directement le rythme de la compétition, face à une équipe qui commence à sentir le souffle des équipes luttant pour le maintien. Comme Beveren qui, avec Thierry Pister aux commandes, entretient une lueur d’espoir et déterrera la hache de guerre contre les Buffalos de La Gantoise, toujours en lutte pour… les places européennes. Autant de problèmes que n’a pas le GBA qui, autour de son stratège Marc Degryse, rêve sans doute d’infliger son deuxième revers à Genk.

MOUSCRON EUPHORIQUE

Sur un petit nuage, les Mouscronnois vont tenter cependant de rester les pieds sur terre contre le Standard. Proches de la première finale de Coupe de Belgique de leur histoire après leur net succès (3-0) sur St-Trond, leur médiocre premier tour ne les autorise en effet plus à nourrir de grandes ambitions au classement de la D1. Les trois premières places qualificatives pour les Coupes d’Europe sont inaccessibles. Et l’on sait qu’Hugo Broos est allergique à la Coupe Intertoto.

Mais, dans ce championnat, le club hurlu a encore un très grand rôle à jouer: celui d’arbitre du titre. Ce dimanche soir, si les élèves d’Hugo Broos infligent aux Standardmen leur troisième défaite d’affilée, ils les obligeront très certainement à remiser leurs ambitions de titre à douze mois. Ensuite, lors des quatre dernières journées de championnat, les Hurlus se farciront trois des autres candidats à la couronne: 31e journée contre Anderlecht (13/4); 32ee journée à Genk (20/4) et 34e journée au Club Brugeois (5/5). Ce dernier choc est programmé à quatre petits jours de… la finale de la Coupe de Belgique qui devrait donc opposer les deux clubs.

Nous n’en sommes pas encore là. Les supporters du Standard auraient certainement préféré se déplacer au Canonnier dans d’autres circonstances, de même que leurs dirigeants qui ne seront pas reçus officiellement. Après deux contre-performances de taille, ils y défieront une équipe en plein boum, comme en attestent les chiffres suivants: l’Excelsior est invaincu depuis le 8 décembre et, toutes compétitions confondues, il vient d’aligner huit matches d’affilée sans défaite, il vient de remporter six victoires consécutives à domicile, et il n’a plus encaissé de but depuis 403 minutes! En sus, Mouscron a réussi face à Saint-Trond ce que l’équipe de Michel Preud’homme a raté quelques jours plus tôt…