Football

Le match retour à Kiev s’annonce serré, après une première manche équilibrée.

C’est plein d’euphorie que les supporters blauw en zwart sont arrivés au stade Jan Breydel pour ce troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions. Déjà satisfaits des transferts actés la semaine passée, ils ont accueilli l’arrivée de Simon Mignolet avec beaucoup d’enthousiasme. Et l’ancien gardien de Liverpool n’a pas tardé à leur donner raison. Il a en effet sauvé les locaux d’une ouverture du score ukrainienne, en sortant le grand jeu face à Besedin, parti seul en profondeur (15e).

Surpris par la pression très haute du Dynamo Kiev, les Brugeois se sont ressaisis après cette chaude alerte pour dominer les débats. Petit à petit, les flancs brugeois ont pris le dessus sur les Ukrainiens, plus occupés à gagner du temps et des fautes qu’à développer leur football. À force de pousser, les hommes de Philippe Clement ont réussi à pousser leurs adversaires à la faute. Mats Rits récupérait le cuir à l’entrée du rectangle et s’effondrait dans le rectangle suite à un contact avec Karavaev. Hans Vanaken donnait l’avantage aux siens sur penalty. Avec cet avantage d’un but au marquoir, les Brugeois ont semblé un peu perdus. Ne sachant pas s’ils devaient attaquer pour accroître l’écart ou tenter de le préserver. La physionomie s’est alors inversée et ce sont les Ukrainiens qui se sont emparés. Les locaux auraient pu en profiter en contre-attaque, mais les beaux mouvements de vendredi dernier, face à Saint-Trond, n’ont pas été reproduits. La faute à un adversaire plus coriace, mais aussi à des gestes techniques moins précis.

La domination visiteuse aurait pu être concrétisée par une égalisation, mais la reprise de Rodrigues a été sauvée, sur la ligne, par Mitrovic (65e).

Malgré l’engagement des vingt-deux acteurs et le jeu assez ouvert proposé, les spectateurs ont assisté à peu d’occasions franches. Les défenses ont pris le dessus durant cette manche aller où les deux équipes ont évolué à un niveau relativement semblable. Les chances de qualification demeurent intactes, mais il faudra un grand Club Bruges pour s’en sortir en Ukraine.

Club Bruges : Mignolet ; Mata, Mitrovic, Deli, Sobol ; Rits, Vormer, Vanaken, Tau, Dennis (63e Schrijvers), Okereke.

Dynamo Kiev : Boyko ; Kedziora, Burda, Kadar, Mykolenko ; Sydorchuk, Buyalskiy, Garmash ; Karavaev (46e Mohammed), Verbic (64e De Pena), Besedin (46e Rodrigues).

Arbitre : M. Estrada Fernandez.

Avertissements : Deli, Dennis, Garmash, Kedziora, Rodrigues, Sydorchuk, Kadar.

Le but : 7e Vanaken sur pen. (1-0).