Le tirage au sort de la phase de groupes a eu lieu ce jeudi à Monaco.

Le vainqueur de la dernière Ligue des Champions, le Real Madrid, a hérité d'un groupe F plutôt accessible où il sera opposé au Borussia Dortmund au Sporting Portugal et au Legia Varsovie, selon le tirage au sort de la phase de poules effectué jeudi par l'UEFA à Monaco.

Le grand rival du Real, Barcelone, a pour sa part hérité d'un groupe très relevé avec face à lui le Manchester City de Pep Guardiola, les Allemands du Borussia Moenchengladbach et le Celtic Glasgow. Finaliste en mai dernier, l'Atletico Madrid trouvera sur son chemin le Bayern Munich, le PSV Eindhoven et Rostov lors d'une phase de groupe qui débutera les 13 et 14 septembre et s'achèvera les 6 et 7 décembre.

Bruges hérite lui des champions en titre de Premier League et de Porto où a signé Laurent Depoître, sans oublier Copenhague.

Les groupes

Groupe A: PSG, Arsenal, FC Bâle, Ludogorets

Groupe B: Benfica, Naples, Dynamo Kiev, Besiktas

Groupe C: Barcelone, Manchester City, Borussia Mönchengladbach, Celtic Glasgow

Groupe D: Bayern Munich, Atlético Madrid, PSV, Rostov

Groupe E: CSKA Moscou, Bayer Leverkusen, Tottenham, AS Monaco

Groupe F: Real Madrid, Borussia Dortmund, Sporting Lisbonne, Legia Varsovie

Groupe G: Leicester, Porto, Club de Bruges, FC Copenhague

Groupe H: Juventus Turin, FC Séville, Lyon, Dinamo Zagreb

© AFP


Preud'homme: "Nous devons viser la troisième place à fond"

Michel Preud'homme s'est montré satisfait jeudi après le tirage au sort de la Ligue des Champions. Le Club Bruges a bénéficié d'un groupe comprenant Leicester, Porto et le FC Copenhague.

"Nous savons désormais qui nous allons affronter", a expliqué le coach du champion de Belgique sur le site du club. "Si nous comparons nos adversaires, je trouve que le Club Bruges doit résolument viser la troisième place. Porto connaît cette compétition sur le bout des ongles. Les Portugais parviennent chaque année à se sortir de la phase de poules. Leicester City ce n'est pas aussi cliquant que Manchester City, Manchester United, Arsenal ou Chelsea. Mais il ne faut pas perdre de vue que les Foxes ont surpris tout le monde et qu'ils ont mérité leur titre. Enfin, Copenhague est une équipe que nous connaissons. C'est déjà la troisième fois que nous rencontrons les Danois en quelques années".

Le capitaine Timmy Simons était également content. "C'est un bon groupe. Je ne vais pas dire que c'est très facile mais c'est quand même autre chose que de tirer le Real Madrid ou le FC Barcelone".

"Je suis satisfait", a poursuivi Jelle Vossen. "Avant le tirage, tout le monde a avancé le souhait de tirer les meilleures équipes. Avec Leicester, Porto et Copenhague, nous prenons trois formations fortes, mais nous avons encore plus de possibilités de qualification".

"Nous devons avoir l'ambition de rester européen après l'hiver", a conclu Hans Vanaken. "Comme La Gantoise la saison dernière, nous avons un groupe à notre portée. Gand s'en est sorti, pourquoi ne pourrions-nous pas le faire nous aussi?"


Le pot 3, une bonne pioche ?

Michel Preud’homme peut remercier l’AS Monaco et le FC Porto. En éliminant, respectivement, Villarreal et l’AS Rome, ces deux équipes ont permis à Bruges de passer du pot 4 au pot 3, ce qui, statistiquement, augmente naturellement les chances de passer l’hiver européen même si être versé dans le dernier chapeau n’avait pas empêché La Gantoise de se hisser jusqu’en 8es de finale la saison dernière.

Depuis 2000, 34 % des équipes du 3e chapeau se sont qualifiées pour la suite de la compétition contre 27 % des équipes du pot 4. 39 % d’entre elles ont été reversées en Ligue Europa.

Bruges avait-il déjà été dans le pot 3 ?

Bruges a été déjà concerné à trois reprises par le tirage de la Ligue des Champions dans ce format-là. Les deux premières fois, les Blauw en Zwart figuraient dans le pot 4, ce qui ne les avaient pas empêchés de terminer troisièmes de leur groupe en 2002-03 derrière le FC Barcelone et le Lokomotiv Moscou mais devant Galatasaray, issu du deuxième chapeau, puis la saison suivante, cette fois derrière le Milan AC et le Celta Vigo mais devant le Rapid Vienne.

En 2005-06, les Brugeois avaient une nouvelle fois terminé troisièmes derrière la Juventus et le Bayern et devant le Rapid Vienne. Ils figuraient à l’époque dans le troisième chapeau.

Combien de Belges expatriés sont concernés ?

La saison dernière, comme en 2013, 14 Belges expatriés étaient sur la ligne de départ. En septembre, ils seront 15 (un record), sauf si certains sont transférés d’ici à la fin du mercato, ce qui n’est pas exclu pour Nacer Chadli (Tottenham) et Jason Denayer (Manchester City).

En plus de ce duo à l’avenir incertain, Thomas Meunier (Paris SG), Yannick Carrasco (Atlético), Laurent Depoitre (Porto), Dries Mertens (Naples), Toby Alderweireld, Jan Vertonghen, Moussa Dembélé (Tottenham), Vadis Odjidja (Legia Varsovie), Dedryck Boyata, Logan Bailly (Celtic Glasgow), Kevin De Bruyne, Vincent Kompany (Manchester City) et Thorgan Hazard (Mönchengladbach) seront de la partie.