Le Racing Genk a connu une soirée très difficile pour son entrée en lice en Ligue des Champions mardi soir à Salzbourg. 

Les Limbourgeois se sont nettement inclinés 6-2 en grande partie en raison d'une première mi-temps catastrophique. Les champions de Belgique sont évidemment derniers du groupe E avec zéro point tout comme Liverpool, battu par Naples 2-0 dans l'autre match du groupe.

Timorés et paralysés par l'enjeu, les hommes de Felice Mazzu ont complètement manqué leur début de rencontre en permettant au jeune Norvégien Erling Braut Haland d'inscrire le premier but de sa soirée (2e). Genk a mis un bon quart d'heure à prendre courage mais a fini par jouer de manière stable dans le camp adverse. Offensivement, les Limbourgeois ont même montré des choses intéressantes mais ont manqué totalement de rigueur défensivement. Salzbourg a donc pu s'en donner à cœur joie en contre en exploitant sa vitesse et la passivité effarante de Genk. Haland (34e et 45e) a ajouté deux buts à son compteur pour s'offrir un triplé tandis que Hwang Hee-Chan (36e) et Dominik Szobszlai (45e+3) ont ultérieurement brisé le moral des Limbourgeois qui avaient entre-temps réduit l'écart par Jhon Lucumi (40e).

Un score de 5-1 à la pause. L'addition est lourde mais logique pour Mazzu et ses troupes qui ont tenté une réaction d'orgueil en deuxième période. Mbwana Samatta est rapidement parvenu à faire 5-2 de la tête (52e) mais cela n'a pas vraiment freiné les Autrichiens qui ont ajouté un sixième but à leur collection un quart d'heure plus tard grâce à Andreas Ulmer (66e).

Humilié, Genk se souviendra longtemps de ce premier match mais devra surtout remettre les pendules à l'heure pour la suite de son parcours. Dans deux semaines, les Limbourgeois recevront Naples (02/10) avant de recevoir Liverpool (23/10), deux équipes sur le papier plus fortes et expérimentées que Salzbourg. Entre-temps, l'équipe de Felice Mazzu aura l'opportunité de se ressaisir en Pro League contre Ostende et Saint-Trond.