Timo Werner avait concrétisé (51e) la supériorité de l'Allemagne, plus en jambes et plus agressive dans les duels. La Mannschaft s'est créé beaucoup plus d'occasions, mais n'a pas su tuer le match.

Pressée sur son but dans le temps additionnel, elle a craqué à la 90e+6 minute lorsque le joueur de Valence Jose Gaya a détourné le ballon de près dans le but du malheureux Kevin Trapp.

Ce partage des points permet à l'Ukraine, vainqueur 2-1 de la Suisse, de prendre seule les commandes de ce groupe 4 de la Ligue A des Nations.

"Nous avons cru en nous, nous avions faim, nous nous sommes battus jusqu'au bout et nous nous sommes récompensés", a déclaré le capitaine de la Roja Sergio Ramos au micro de la télévision allemande ZDF après le match.

Côté allemand, le sélectionneur Joachim Löw avait laissé au repos les joueurs du Bayern et de Leipzig qui avaient disputé en août la Ligue des champions à Lisbonne. Le capitaine Manuel Neuer et les stars Serge Gnabry et Joshua Kimmich étaient notamment absents.

Le record de Fati

Mais le duo d'attaque Timo Werner et Leroy Sané a fait le travail. Werner, transféré de Leipzig à Chelsea à l'intersaison, a marqué un superbe but (51e) après avoir effacé dans la surface les deux défenseurs centraux Pau Torres et Sergio Ramos.

Sané, qui a quitté Manchester City pour le Bayern Munich, a fait pour sa part une excellente rentrée, même si ses échappées derrière la défense espagnole n'ont pas été couronnées de succès. Il a cependant demandé à sortir à l'heure de jeu, apparemment touché.

Mais l'histoire retiendra surtout de cette partie la première sélection de la pépite du FC Barcelone Ansu Fati. A 17 ans et 308 jours, le natif de Guinée-Bissau est devenu le deuxième plus jeune joueur de l'histoire à entrer en jeu avec la sélection espagnole derrière un certain Angel Zubieta, en... 1936.

Arrivé sur le sol espagnol à l'âge de sept ans, Ansu Fati a obtenu la nationalité espagnole en septembre 2019, puis a disputé trois matches avec l'équipe des moins de 21 ans espagnols.

Il doit ses débuts internationaux au sélectionneur Luis Enrique, qui reprenait pour la première fois sa place sur le banc après sa longue pause, pour s'occuper de sa petite fille de neuf ans Xana, décédée des suites d'un cancer des os fin août 2019.

Est-ce l'absence de public? Ou plutôt le manque de compétition et les niveaux de préparation très différents entre joueurs? La première période a parfois manqué de rythme, même si l'Allemagne a montré d'emblée une envie supérieure.

Thilo Kehrer a placé de la tête la première balle cadrée dès la 11e minute, mais David de Gea a effectué sa première parade de la soirée. Le portier de Manchester s'est de nouveau mis en valeur à la 18e minute, en sortant d'une superbe manchette en extension un tir enveloppé de Leroy Sané.

Il a récidivé à plusieurs reprises après la pause, permettant à son équipe de rester dans le match jusqu'au bout et d'aller arracher le point du nul tout au bout d'un rush final dans le temps additionnel.

LES AUTRES RESULTATS DE LA SOIREE

Dans l'autre match du groupe 4, l'Ukraine a pris la mesure de la Suisse (2-1). A l'Arena de Lviv, Andriy Yarmolenko (14e, 1-0) et Oleksandr Zinchenko sur un assist de l'Anderlechtois Bogdan Mykhaylichenko (68e, 2-1) ont donné la victoire aux joueurs d'Andryi Shevchenko. Haris Seferovic a pris le but suisse à son compte (41e, 1-1) Préféré à Eduard Sobol (Club Bruges), Mykhaylichenko a joué tout le match. Roman Yaremchuk est monté au jeu à la 54e alors que son équipier à Gand, Igor Plastun, est resté sur le banc.

Dans le groupe 3 de la Ligue B, la Russie a pris la mesure de la Serbie 3-1 avec un doublé de son capitaine Artem Dzyuba (48e, pen, 81e) et Vyacheslav Karavaev (69e, 2-0). L'ex-Anderlechtois Aleksandar Mitrovic a réduit l'écart pour les visiteurs (79e, 2-1). Quant à la Turquie, elle s'est inclinée à domicile face à la Hongrie (0-1).

Alors que la Bulgarie et l'Irlande se sont neutralisées (1-1), le Pays de Galles, qui est allé s'imposer en Finlande (0-1), est le premier leader du groupe 4.

En Ligue C, le groupe 3 a débuté par deux partages entre la Moldavie et le Kosovo avec l'ex-Standardman Mergim Vojvoda pendant les 60 premières minutes (1-1) et entre la Slovénie et la Grèce (0-0).

En Ligue D, les Féroé ont pris la tête du groupe 1 en battant Malte 3-2. Les buts ont été marqué par trois Olsen différents: Klaemint (25e, 1-0), Andreas (87e, 2-2) et Brandur (90e, 3-2). Les Maltais avaient temporairement pris le commandement par Jurgen Degabriele (37e, 1-1) et Andrei Agius (73e, 1-2). Au même moment, la Lettonie, réduite à 10 suite à l'exclusion de Gutkovskis (71e), a fait match nul avec Andorre (0-0).