Retrouvailles stériles pour les Bleus face au Portugal

Peu tranchants pour le retour du Portugal à Saint-Denis quatre ans après le revers de 2016, les Bleus ont concédé le match nul face à la Selecçao de Cristiano Ronaldo (0-0), dimanche en Ligue des nations. Les retrouvailles dans huit mois à l'Euro s'annoncent indécises.

Il n'y avait pas, cette fois-ci, d'Eder dans les rangs portugais pour faire basculer le match du mauvais côté. Il n'y avait pas non plus de prolongation pour le faire basculer tout court, ni de milliers de spectateurs pour le rendre haletant, restrictions obligent.

Il y a eu, en revanche, un Hugo Lloris impeccable pour détourner une frappe de Ronaldo à la dernière minute et éviter aux Bleus une nouvelle défaite cuisante.

Au bout de 90 minutes d'un combat plus physique que technique où les champions d'Europe auront regardé les champions du monde dans les yeux, il a donc fallu remettre la revanche pour plus tard.

Le prodige du PSG Kylian Mbappé aurait sans doute aimé frapper un grand coup face à son modèle de jeunesse Ronaldo, mais il n'eut que trop peu d'occasions pour espérer quoi que ce soit de mieux, quatre jours après son but lors du festival offensif contre l'Ukraine en amical (7-1).

La première place du groupe de Ligue des nations reste donc en possession de la Selecçao à la différence de but, et les Bleus n'auront pas le droit à l'erreur mercredi contre la Croatie à Zagreb.

Le match retour à Lisbonne, le 14 novembre, sera plus crucial encore car il s'annonce déjà comme une finale de poule, et car le vainqueur prendra un net ascendant sur le perdant avant les retrouvailles qui suivront derrière, le 23 juin 2021 en clôture du groupe F de l'Euro.

L'Italie bute sur une solide Pologne

L'Italie, dominatrice, a buté sur une solide Pologne (0-0) dimanche à Gdansk lors de la 3e journée de la Ligue des nations.

Si elle pourra regretter les deux points abandonnés en Pologne, la formation de Roberto Mancini étend à 18 matches sans défaite sa série d'invincibilité depuis septembre 2018 (14 victoires, 4 nuls).

Avec cinq points, l'Italie est en tête du groupe 1 de la Ligue des nations avant de recevoir les Pays-Bas (4 pts) mercredi à Bergame. La Pologne, après ce nul arraché avec le soutien des quelques milliers de supporteurs admis dans le stade de Gdansk, compte aussi 4 points avant de recevoir la Bosnie-Herzégovine.

Après l'équipe bis victorieuse en amical de la Moldavie (6-0) mercredi, la Nazionale avait retrouvé un visage plus habituel avec notamment son solide milieu Barella-Jorginho-Verratti, qui a impulsé le rythme au match. Une domination réelle sur le jeu, un ballon largement contrôlé, mais au final peu d'occasions très nettes.

Chiesa, le nouvel attaquant de la Juventus, très actif sur le flanc droit, aurait pu simplifier la soirée italienne s'il n'avait pas raté aux six mètres ce qui fut sans doute la plus grosse opportunité pour les Azzurri (11e). Belotti, préféré à Immobile en pointe, a lui écrasé sa frappe (23e). En seconde période, Emerson, de la tête, a frôlé le cadre (62e).

Les latéraux Emerson et Florenzi sont beaucoup montés pour épauler leurs attaquants et Mancini a tenter d'apporter du sang frais en fin de match avec le nouveau Parisien Kean et les offensifs de Sassuolo Caputo et Berardi. En vain, malgré une grosse pression finale des Italiens.

La Pologne aurait pu en profiter en contre mais la frappe de Linetty a échoué dans le petit filet (89e).

Lewandowski, principal danger polonais, a lui bien été muselé et le gardien italien Donnarumma vigilant sur une tête de Jozwiak captée sans problème (30e) et une tentative lointaine de Moder, l'un des meilleurs Polonais (52e).

Les Pays-Bas accrochés

Les Pays-Bas, très peu inspirés, ont concédé le match nul 0 à 0 en Bosnie-Herzégovine, dimanche à Zenica en match du groupe A de la Ligue des nations.

Privés de Memphis Depay, suspendu, les Oranje ont manqué d'inspiration en première période, ne se créant qu'une seule occasion sur une tête de Stefan De Vrij à la 5e minute. Après une défaite face au Mexique en amical jeudi, les hommes de Frank de Boer, récent successeur de Ronald Koeman, auront au moins eu le mérite de dominer leur adversaire du soir devant des tribunes quasi vides.

Les Néerlandais sont passés près de la victoire dans les dix dernières minutes sur des reprises de Luuk et Frenkie de Jong. Mais c'était trop peu que pour revendiquer la victoire, malgré une ultime tentative de Ryan Babel dans les dernières secondes.

Les Oranje compte 4 points au compteur et sont à égalité avec l'Italie, qui jouera en Pologne (3e, 3 pts) ce dimanche soir. La Bosnie est 4e avec 2 unités.

La Croatie a elle décroché son premier succès en battant la Suède 2-1 à Zagreb dimanche dans le Groupe 3 de la Ligue A avant le duel entre la France et le Portugal en soirée.

Devant quelques milliers de supporteurs croates fervents et sous une pluie battante, les vice-champions du monde croates ont ouvert le score grâce à Nikola Vlasic à la 31e minute. Le capitaine suédois Marcus Berg a égalisé à la 66e minute. Mais Andrej Kramaric, qui venait d'entrer en jeu, a donné la victoire aux Croates en fin de match (2-1, 84e).

Grâce à leurs trois premiers points, les Croates laissent la dernière place du groupe aux Suédois. La Croatie recevra mercredi la France, sans son milieu Marcelo Brozovic qui a écopé d'un carton jaune et sera suspendu. La Suède se déplacera le même jour au Portugal.

Premier triplé d'Haaland avec la Norvège

Eerling Haaland a réalisé un triplé lors de la victoire 4-0 de la Norvège sur la Roumanie, dimanche, dans le groupe 1 de la Ligue B en Ligue des Nations.

L'attaquant de Dortmund a marqué à la 13e, 64e et 74e minute. C'est le premier triplé de Haaland en équipe nationale. Son compteur affiche désormais 6 buts en 6 apparitions.

Alexander Sorloth, ancien attaquant de La Gantoise, a inscrit le deuxième but, à la 39e minute. Jeudi, la Norvège a été battue 1-2 en prolongations par la Serbie en barrages pour l'Euro de football.

La Norvége prend la tête du groupe avec 6 points, devant la Roumanie (4). Viennent ensuite l'Autriche (3) et l'Irlande du Nord (1) qui s'affrontent en soirée à Belfast.

Dans le groupe 4, le Pays de Galles est reparti de son déplacement en Irlande avec un partage 0-0 qui lui permet de rester en tête avec 7 points. La Finlande, victorieuse 2-0 de la Bulgarie, suit avec 6 unités. Robert Taylor (52e) et Fredrik Jensen (67e) ont marqué pour les futurs adversaires de la Belgique à l'Euro. L'Irlande (2 points) et la Bulgarie (1) sont plus loin dans le groupe.