Lucas Biglia avait hâte de porter à nouveau le maillot argentin, et il n'a pas été déçu pour son grand retour !

Samedi soir, l'équipe olympique argentine affrontait au Camp Nou, à Barcelone, une sélection catalane privée de quelques-uns de ses meilleurs éléments, à savoir Bojan, Xavi, Puyol ou Fabregas.

Un brin de réussite

Réserviste, le médian anderlechtois est rentré à la 71e minute à la place de son ami Lionel Messi. Biglia s'est tout de suite mis en évidence puisqu'il a délivré, sur une phase un peu confuse, l'assist pour Lavezzi, permettant aux jeunes "Albiceleste" de s'imposer 1-0. L'Anderlechtois a eu uen bonne dose de réussite, puisque sa passe décisive était en fait... une frappe manquée.

Sans Riquelme, Mascherano et Demichelis, les trois cadres qui iront à Pékin, les Argentins ont montré de bonnes choses, en développant par moments un football chatoyant, mais les observateurs s'accordent à dire qu'ils ont encore du pain sur la planche s'ils veulent assumer leur statut de favori en Chine.

Pareja n'a pas joué

Pareja, convoqué en dernière minute, n'a pas eu la même chance que Biglia : il n'a pas joué la moindre minute et n'a que des chances infimes d'aller à Pékin, mais il s'est dit "très heureux" qu'on ait fait appel à lui. Biglia, pour sa part, ira sans doute aux Jeux olympiques. Il devrait alors discuter avec le Sporting... s'il est encore Anderlechtois à ce moment-là. Car les intérêts espagnols ne faiblissent pas et la soirée barcelonaise de samedi risque de les attiser encore davantage.