Que dire après la belle victoire des Diables face à l'Irlande (3-0) ce samedi. Petit tour d'horizon dans la presse chez nos confrères et nos voisins.

L'Equipe

Pour le plus connu des titres sportifs français, "les Belges ont mis une mi-temps avant de prendre la mesure de très faibles irlandais." L'Equipe n'hésite pas en disant que Lukaku n'a pas été convaincant en première mi-temps, avant de régler la mire grâce à deux buts d'attaquant. "La Belgique a montré deux visages distincts. Elle ne doit pas occulter au moment de l’analyse ses difficultés avant la pause. Mais elle sait qu’elle peut se reposer sur une vitesse parfois ébouriffante."

© Printscreen


RMC

Pour la radio française spécialisée dans la sphère sportive, "un Lukaku en feu, un O'Shea aux fraises et une belle ambiance en tribunes" ont été les éléments marquants de la partie. Le média français poursuit en taclant les Irlandais qui auraient "garé le bus en double-file avant de se faire aligner." RMC croit savoir que c'est lorsque "la machine des Diables rouges s'est mise en marche que les faibles Irlandais n'ont plus revu le jour."

© Printscreen


So Foot

Sur le site de SoFoot, le bulletin de notes des Diables est plutôt positif, on s’en doutait. Le magazine français débute sa rubrique avec ces mots: "un doublé de Romelu Lukaku et un but d’Axel Witsel ont permis aux Diables, guidés par un Kevin De Bruyne en feu, de s’essuyer les pieds sur les Irlandais et de rentrer dans leur tournoi".

Les Français sont un peu réservés sur la prestation de Thomas Meunier par contre… "Une première mi-temps à jeter, où il a collectionné les mauvaises décisions comme d’autres le font avec les timbres ou les pin’s... Bien plus en réussite au retour des vestiaires et passeur décisif pour Witsel." Justement Witsel "qui a honoré sa fonction de machine à laver dans l’entrejeu".

Et Lukaku ? "Il a frappé du gauche par deux fois… Ceux qui l’avaient enterré après son match contre l’Italie n’ont pas besoin de le déterrer. Il l’a fait tout seul…" Enfin, on y apprend qu’Eden Hazard a "tué un pigeon en première période…" Et qu’il n’est "pas toujours à l’aise avec le brassard mais qu’il y a du mieux". On est content pour Eden!


Sudpresse

Pour nos confrères de Sudpresse, la rencontre a été "parfaitement gérée" par les Diables rouges qui ont manqué de réalisme en première période, avant de rectifier le tir dans le second acte face à une équipe irlandaise "incapable de trouver la faille."

© Printscreen


France Football

L'hebdomadaire français spécialisé dans le football met en relief la première mi-temps "maladroite" des Belges, avant de faire la différence en seconde. "Après une première période maladroite, la Belgique a appuyé sur l'accélérateur pour écarter l'Irlande." France Football pointe du doigt, dans ce joli succès, le "revanchard" Lukaku et le beau jeu balle au pied de l'équipe entraînée par Marc Wilmots.

© Printscreen


Gazzetta dello Sport

Le journal sportif italien par excellence pointe du doigt la force des Diables rouges. "Avec ce 3-0, la Belgique est deuxième mais devra confirmer face à la Suède. La valeur technique des hommes de Wilmots aura eu raison d'une courageuse équipe d'Irlande". Lukaku est d'ailleurs qualifié d'impitoyable après son doublé par le titre italien, qui souligne la ressemblance entre le premier et le troisième but belge.

© Printscreen


The Irish Times

Le journal irlandais le plus populaire met directement les choses au point: "L'Irlande va devoir vaincre l'Italie et espérer un résultat favorable dans l'autre match entre la Belgique et la Suède". The Irish Times avance que Romelu n'a fait que concrétiser la domination belge, tout en expliquant que la Belgique a totalement dominé le milieu de terrain sans oublier de saluer le bon match de De Bruyne, qualifié de "chirurgical sur son côté."

© Printscreen


Belfast Telegraph

Le titre irlandais revient sur la défaite des siens et n'y va pas de mainmorte. Pour le Belfast Telegraph, "Lukaku a permis aux Diables rouges de s'offrir une victoire confortable grâce à son doublé". Ce dernier est d'ailleurs pointé du doigt comme étant l'homme du match. Le journal met en avant le fait que dès que les Irlandais n'ont plus su amener le danger devant le but de Courtois, "la Belgique a frappé de manière dévastatrice."

© Printscreen