Romelu Lukaku a quitté Glasgow avec le sourire :"Mon 30e était plus spécial que le 50e".

Casquette sur le crâne, Romelu Lukaku était le dernier Diable Rouge à se présenter dans la zone mixte. Il était visiblement de bonne humeur.

Quelle différence avec le match à Saint-Marin, Romelu.

"On a mieux joué à tous les niveaux. On doit oublier le match à Saint-Marin. Quelques joueurs du match précédent ont peu de temps de jeu en équipe nationale. Il ne faut pas s’attendre à des miracles de leur part."

Vous avez marqué votre 49 e but .

"Je sais. Le 50e sera pour bientôt. Je ne me mets pas la pression. Le 30e était plus spécial. Je veux marquer beaucoup, mais je ne panique pas. Je suis un tueur sur le terrain, mais je suis calme en dehors."

Racontez-nous votre but.

"C’était le contre parfait. Cela faisait longtemps que nous n’avions plus marqué un but pareil. On est peut-être la meilleure équipe au monde en contre-attaque. Je n’avais plus qu’à mettre le ballon au fond."

Vous étiez content de donner un assist à Kevin.

"Cela me fait toujours plaisir de servir un collègue. Je suis un attaquant complet. Je veux marquer et donner des assists. Sa finition était parfaite et plus difficile que la passe."

Vous étiez déçu de ne pas avoir joué vendredi ?

"Non, j’ai connu un été difficile avec peu d’entraînements à Manchester. Je comprenais l’entraîneur."

Vous avez reçu beaucoup de soutien après les chants racistes dont vous avez été la victime à Cagliari.

"Oui. On en a parlé le premier jour, mais plus par après. J’ai dit ce que j’avais à dire sur mon compte Instagram."

Vous êtes le favori pour l’Euro ?

"Non. Il y aura quand même des champions du monde en course, aussi... (Rires)"