Au moment de l’officialisation de son transfert à Manchester United, Romelu Lukaku ouvrira sans doute une bouteille de champagne.

Mais il ne sera pas le seul à pouvoir se réjouir de ce transfert record. Roberto Martinez, le sélectionneur des Diables Rouges, peut lui aussi se montrer satisfait. Car si tout se passe bien, ce transfert de Romelu Lukaku devrait avoir un impact très positif sur la sélection belge, à quelques mois de la Coupe du monde en Russie. Voici pourquoi.

Parce qu’il va côtoyer le top niveau

Romelu a énormément progressé à Everton. Mais il était temps pour lui de franchir un nouveau palier. Avec les Toffees, il a inscrit 87 buts en 166 matches. Soit un ratio de plus d’un but tous les deux matches. Exceptionnel, évidemment. Mais cette performance, il l’a réalisée dans une équipe d’Everton qui ne jouait pratiquement que pour lui. À United, la donne sera différente. Lukaku sera une star parmi les stars. Mais en côtoyant, chaque jour, Pogba, Mata, Mkhitaryan, Fellaini, Smalling ou encore De Gea (s’il reste…), le Diable va forcément progresser. Et le Lukaku qui posera ses bagages en Russie en juin prochain sera encore plus fort que le Romelu actuel.

Parce qu’il va jouer la Ligue des Champions

C’est le terrain de jeu sur lequel il s’est le moins exprimé : la Ligue des Champions. Depuis le début de sa carrière, Romelu Lukaku n’a disputé que quatre rencontres de C1. C’était avec Anderlecht, en 2009 puis en 2010. Et il avait marqué 3 buts (!). Depuis lors, il n’avait plus goûté aux joies de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Ce sera le cas cette saison, sous les couleurs des Red Devils. Et, forcément, le Diable espérera y briller. Pour prouver qu’il est capable d’être bon dans les grandes compétitions. Que ce soit en club ou en sélection…

Car il évoluera sous les ordres de Mourinho

S’il côtoiera le gratin mondial chaque jour à l’entraînement, Romelu Lukaku jouera cette saison sous les ordres de l’un des meilleurs entraîneurs de ces dernières années : José Mourinho. Le Belge a déjà brièvement évolué sous la houlette du Portugais, lorsqu’il était à Chelsea et il le respecte énormément. L’inverse est vrai également. José Mourinho est un coach capable de tirer le meilleur de ses hommes et forcément, il voudra faire de même avec son buteur, comme il l’a fait par le passé avec Drogba (l’idole de Lukaku), Benzema ou Diego Costa. Ces derniers ont tous été plus forts après avoir évolué sous les ordres du Special One. Lukaku espére évidemment suivre leur exemple. Une ambition qu’il partage, sans doute, avec un certain Roberto Martinez…


Lukaku, un Red Devil à 102 millions

Le Diable va signer à Manchester United dans une opération qui pourrait même aller jusqu’à 113 millions ! Explications

"Le suspense est fini" . Romelu Lukaku est hilare. Le décor est magnifique derrière lui, avec une piscine splendide et une vue à la hauteur sur une colline de Los Angeles.

L’attaquant vient de donner rendez-vous à Paul Pogba le lendemain à l’entraînement. Le Français peine à y croire avant de réaliser : le transfert de l’été vient de se conclure.

"Tout est carré", clame les deux hommes avant de laisser exploser leur joie que la Pioche partage allègrement sur Instagram en coupant l’herbe sous le pied de son employeur qui, un peu plus tard, optera pour une communication nettement plus traditionnelle.

"United a trouvé un accord avec Everton pour Lukaku. Manchester United est ravi d’annonce son accord avec Everton pour le transfert de Romelu Lukaku. Le transfert dépend maintenant de la visite médicale et d’un accord personnel à trouver".

Traduction : il ne manque plus que la signature pour que le feuilleton de l’été trouve son épilogue. Une simple question d’heures alors que ces derniers jours, tout s’est brusquement accéléré.

Vexé d’avoir vu Manchester United reprendre la main jeudi, Chelsea a tenté le tout pour le tout dans la nuit de vendredi à samedi en faisant parvenir à Everton une offre égale à celle des Red Devils, à savoir environ 85 millions d’euros. Mais ce baroud d’honneur s’est heurté à plusieurs obstacles.

Le premier se nomme Mino Raiola. Les Blues n’ont pas trouvé d’accord avec l’agent du Diable qui a trouvé depuis longtemps un terrain d’entente avec Ed Woodward, le directeur exécutif mancunien.

Le second renvoie au montage de l’opération dont les détails commencent tout doucement à filter. En plus d’un montant fixe de 85 millions d’euros, l’offre mancunienne est agrémentée de bonus de 15 millions de livres, soit au cours actuel 17 millions d’euros. Ce qui fait de Lukaku le deuxième joueur le plus cher de l’histoire derrière son coéquipier Paul Pogba avec un transfert à 102 millions.

Mais le coût total de son arrivée est susceptible, dans les faits et en théorie, de le faire dépasser le Français puisque Wayne Rooney, qui s’apprête à faire le trajet inverse, est valorisé à hauteur de 10 millions de livres soit un peu de 11 millions d’euros.

Pour faciliter le départ de son attaquant qui, en revenant dans son club formateur va voir son salaire passer de 340 à 170 000 euros hebdomadaire, MU a trouvé un montage financier pour continuer à le payer, sans doute via une prime de départ.

Mais Romelu Lukaku navigue désormais très loin de ses considérations et attend patiemment l’arrivée de son nouvel employeur ce dimanche à Los Angeles où sa visite médicale préalable à la signature d’un contrat longue durée est prévue dans les prochaines heures.