MADRID Le Real a gagné samedi grâce à un but de Ronaldo mais la prestation des Madrilènes n'a pas rassuré les dirigeants du club, qui ont tenu une réunion extraordinaire hier soir pour évoquer la situation de Vanderlei Luxemburgo. Le limogeage du tacticien brésilien, dans l'air depuis plusieurs semaines, a été officialisé. Le sort de Luxe dans la capitale espagnole s'était assombri après la sévère défaite dans le Clasico face au Barça (0-3). Jamais il n'était parvenu à exploiter au maximum l'énorme potentiel de son noyau. Luxemburgo a donc délivré son dernier entraînement hier, avant de s'entretenir avec le vice-président Emilio Butragueno et le directeur technique Arrigo Sacchi sur la liste des convoqués pour le match de C 1 à l'Olympiakos.

Juan Ramon Lopez Caro, l'entraîneur de l'équipe réserve, prendra dès aujourd'hui les rênes de l'équipe. Hier soir, il était en déplacement à Tarragone avec l'équipe B quand il fut sommé par la direction de revenir d'urgence par avion à Madrid.

La promotion de Lopez Caro ne devrait être qu'un intérim. Son nom, inconnu du grand public, était la meilleure option pour le Real, désireux d'attirer un gros bonnet en fin de saison. Mais qui? De nombreux noms reviennent souvent, dont ceux de Fabio Capello, José Mourinho, et Rafael Benitez. Les observateurs ont également cité Irureta, Le Guen, Scolari, Wenger et Eriksson comme successeur potentiel de Lopez Caro l'été prochain. Les Merengue ont bien besoin d'un entraîneur... galactique pour mettre fin aux saisons blanches.

Del Bosque, le favori du public

Le quotidien sportif Marca a organisé un sondage auprès de ses internautes en leur demandant qui devrait entraîner le Real la saison prochaine. Vicente Del Bosque, qui avait quitté le club à la fin de la saison 2002-2003, arrive en tête avec 21,4% des voix. Cette première place n'est pas étonnante, dans la mesure où il fut le dernier entraîneur à avoir remporté un trophée avec le club madrilène. Après lui, quatre entraîneurs se sont succédé sans jamais convaincre: Queiroz, Camacho, Garcia Remon et Luxemburgo.

Javier Irureta (20,6%) et Fabio Capello (15,4%) complètent le podium des entraîneurs le plus souvent cités par le public.

© Les Sports 2005