ÉCLAIRAGE

Malines est le dernier cas délicat qui défraye la chronique du football belge. Germain Landsheere, président de la commission des licences et trésorier à l'Union belge, explique que le club `Malinwa´ ne peut être radié, car il n'a pas de dettes envers la trésorerie, même si quelques plaintes ont été déposées par certains joueurs du club pour non-paiement des salaires.

`Le Club malinois a la licence 2002-2003, explique le trésorier fédéral. Mais s'ils sont en pleine déconfiture, ils ne l'obtiendront pas la saison prochaine. Le Kavé devrait peut-être avoir une nouvelle société anonyme. Si cela se fait, le club pourra évoluer en Division 1 ou 2. Mais le club n'est pas radié pour l'instant, car il n'a pas de dettes envers la trésorerie. C'est le trésorier fédéral (NdlR: lui-même...) qui peut proposer la radiation d'un club, après passage devant la Commission, puis éventuellement le Comité d'appel.´

Ceci n'est évidemment pas (encore) à l'ordre du jour. Mais les Malinois ne doivent pas tarder à fournir les garanties bancaires pour la saison prochaine. Ils ont en effet jusqu'au 1er mars 2003 pour montrer les pièces justificatives. Sinon?

Licence UEFA pour 10 clubs?

`Le Club malinois n'aura alors pas de licence pour la saison prochaine, confirme Germain Landsheere. L'année passée, ils n'avaient pas de problèmes financiers, juste un litige à régler avec le club turc de Besiktas. Je pense d'ailleurs que le comité d'appel a donné la licence au club à juste titre, vu qu'il présentait toutes les garanties bancaires.´

Mais une échéance plus importante et critique se profile à l'aube de la saison 2004-2005: l'arrivée de la licence UEFA. Celle-ci pourrait bien réduire notre division 1 à une petite dizaine de clubs. En cause: `Les clubs devront fournir avant la saison à disputer assez de garanties bancaires pour couvrir tous les frais de la saison, comme les salaires..., explique le trésorier fédéral. Mais c'est difficile à expliquer, car cette licence est développée dans un livre de 100 pages. Il y a beaucoup de choses (bilan, etc.). C'est en fait plus strict au niveau financier. Tous les clubs ont accepté que le règlement pour 2004-2005 soit le même pour tout le monde, qu'il s'agisse du champion ou du seizième du classement.´

Le présent, déjà peu rose pour certains clubs, pourrait bien se transformer en un avenir sombre. Trop de dérives financières et de mauvaises gestions ont écumé les comptes des clubs.

Quand on propose à Germain Landsheere un plafond salarial à imposer aux clubs, il répond: `Cela devrait venir d'une directive de l'UEFA, mais je suis pour, car cela résoudrait pas mal de problèmes.´

Ces problèmes, il faut s'y atteler au plus vite, sinon la division 1 pourrait bien perdre quelques plumes à chaque début de saison...

© Les Sports 2002