Manchester United en démonstration à la Corogne (2-0) a pris mardi une sérieuse option sur la qualification pour les demi-finales de la Ligue des Champions de football.

En revanche, le match retour entre le Real Madrid et le Bayern Munich s'annonce très ouvert, le Real, malgré la défaite (2-1) ayant réussi a marquer à l'extérieur.

Dans ce match vedette entre les deux derniers vainqueurs, chaque équipe à eu sa mi-temps.

Pendant la première, le Real Madrid a affiché une étonnante sérénité et une grande maturité sur le plan technique. Le Camerounais Geremi en profita pour marquer sur une action individuelle, un tir excentré de 20 mètres avec rebond, le 150e du Real dans cette compétition.

Mais, après la pause les Bavarois ont retrouvé toute leur agressivité, alignant un redoutable trio d'attaquants sud-américains avec le Brésillien Elber, intenable, le Paraguayen Santa Cruz et le Péruvien Pizzarro. Elber plaça d'abord une terrible tête sur la transversale (70) puis Effenberg rata un penalty (72). Mais, finalement, l'axe central du Real céda sous les coups de boutoirs.

Effenberg, sur une passe de Elber, se racheta en battant de près le gardien madrilène (82) puis Pizzarro assura la victoire (88) sur une nouvelle remise d'Elber. Le match retour au Bernabeu, mercredi prochain, s'annonce très chaud.

Au Riazor, Manchester a presque réalisé le match parfait. David Beckham a d'abord tué le match (15e) sur une superbe frappe de plus de vingt mètres en feuille morte. Puis, à quatre minutes de la pause, Ruud Van Nistelrooy doubla la mise du plat du pied (41e) sur un service impeccable de Mikaël Silvestre.

Fabien Barthez se chargea ensuite du reste.

Les Mancuniens ont ainsi enlevé la première victoire anglaise en Espagne en douze rencontres et ont presque un pied en demi-finales.

Les matches retour auront lieu mercredi prochain.