Entre soulagement et railleries, nos confrères évoquent le dauphin de La Gantoise après le tirage au sort des barrages de la Ligue des Champions.

Le Club de Bruges devra donc se "farcir" Manchester United pour tenter d'accrocher sa place en Champion's League. Victor Vazquez, Hans Vanaken, Timmy Simons et Abou Diaby affronteront Bastian Schweinsteiger, Juan Mata, Memphis Depay et Wayne Rooney mi-août, dans l'espoir de sortir LE gros morceau de ce tirage. Si les Gazelles n'ont pas eu la main heureuse, les sourires s'affichaient largement du côté de ManU. En effet, bien que le deuxième du dernier championnat de Belgique ne soit pas un cancre à l'échelle européenne (en témoigne notamment le quart de finale décroché en Europa League la saison dernière), il fait toujours moins peur que des barragistes issus de plus grandes compétitions que la Pro League.

Du côté de la presse britannique, on se réjouit également de voir United hériter du club belge, malgré les résultats de l'an dernier. Le Daily Mirror parle même d'un "tirage chanceux". "Bruges constituera tout de même une belle opposition, eux qui ont renversé la situation en gagnant 4-2 face aux Grecs du Panathinaïkos pour arriver à ce stade de la compétition", ajoute le quotidien.

© Photonews
A la Press Association, on parle aussi d' "un tirage pas mauvais pour Manchester United". D'autant plus que "la bande à Louis van Gaal aurait pu jouer contre la Lazio (NdlR: troisième du dernier championnat d'Italie), Monaco (NdlR: troisième de Ligue 1) ou encore le CSKA Moscou (NdlR: dauphin du Zenit Saint-Pétersbourg en Premier League russe) ". Le Guardian a lui aussi plus mis en évidence les autres adversaires potentiels des Mancuniens que le Club de Bruges en lui-même.  La PA rappelle même la victoire record des Busby Babes, qui avaient battu Anderlecht 10-0 en septembre 1956 sur la pelouse de... Manchester City ! 

Enfin, le Telegraph se fait plus taquin. Le journaliste dresse la liste d'une série de choses que l'on doit savoir à propos du Club. Outre leur deuxième place acquise l'an dernier, Thom Gibbs se montre fort peu renseigné sur les joueurs qui constituent le noyau de Michel Preud'homme. "Il n'y a à peu près aucun joueur que je connaisse, désolé", écrit-il. "Mais certains ont de super noms: l'attaquant Nikola Storm (NdlR: Storm signifie tempête en anglais) et le défenseur Boli Bolingoli-Mbombo." Notre confrère sera sans doute surpris de voir le Brugeois posté en tant qu'ailier gauche, malgré son passé de back. Malgré ce manque relatif de connaissances sur les Blauw en Zwart, le Telegraph met en évidence le "bon goût" de l'équipement de Bruges, ainsi que la beauté de la ville. C'est déjà ça...

L' Independent a lui recueilli la réaction du secrétaire du club anglais. "Le football belge se porte très bien, il est au top. Et nous avons deux joueurs belges dans nos rangs, qui nous tiennent au courant de ce qui se passe là-bas", explique John Alexander. "Nous abordons chaque match avec confiance, comme si on pouvait aller au bout de la compétition..."

Et sur les forums des sites de presse britannique, la teneur est la même: Manchester United va passer. Les supporters sont d'autant plus heureux que Bruges n'est qu'à une heure de vol du nord-ouest de l'Angleterre. Un tirage rêvé, donc.