Très discret médiatiquement cette saison, Marc Coucke a réagi sur plusieurs sujets chauds à Anderlecht dans les colonnes du magazine flamand Humo, qui paraît ce mardi.

Les rumeurs de vente du club : "Revendre Anderlecht ? Absolument pas. On va faire réussir notre projet. C’est vrai que je n’ai pas encore tout le monde derrière moi mais on va essayer de convaincre ces gens. Je trouve toujours que notre projet est fantastique. Je comprends juste maintenant qu’on ne récoltera de la reconnaissance qu’après les premiers succès. C’est pour ça qu’il y a eu cette lettre ouverte derrière laquelle je suis à 100 %. Il y a une structure très forte et on sait très bien où on veut aller."

La perte de 27 millions : "C’est à cause de nos prestations les saisons passées, notamment l’an dernier. Le fait d’avoir raté l’Europe n’a pas aidé non plus. Nos moyens financiers ne sont pas infinis mais ça ne veut pas dire que nous devons être à la dixième place."

Les rumeurs de lutte interne : "Je fais à Anderlecht ce que je fais dans toutes mes sociétés : placer les bonnes personnes aux bonnes places. Dans certaines négociations, c’est important que le président soit là. Mais quand on a Kompany, Vercauteren, Zetterberg et Verschueren, ce n’est pas à moi à dire qui doit être le nouvel arrière droit. Il n’y a aucune lutte interne."

L’article d’Humo révèle aussi que Vincent Kompany et son partenaire en affaires, Klaas Gaublomme, ont des parts dans la société Mud Analytics Ltd. Société qui emploie Lee Mooney, l’ancien analyste vidéo de Manchester City que le RSCA utilise de manière exclusive depuis quelques semaines.