Le sélectionneur national Marc Wilmots a estimé jeudi que les problèmes liés aux droits d'images lors du dernier Mondial au Brésil étaient mineurs.

Mercredi, certains Diables ont réclamé à la fédération des droits d'images datant du Mondial brésilien. Vincent Kompany a transmis à ses coéquipiers une lettre dans laquelle il propose trois options pour faire valoir leurs droits. Pour l'instant, certains joueurs n'ont encore rien reçu de l'Union belge pour leurs prestations et apparitions diverses sur des campagnes publicitaires, des spots de promotion et autres.

Het Laatste Nieuws a également rapporté que l'Union belge de football (URBSFA) a commis de "graves erreurs" dans la gestion des droits d'images et des contrats des joueurs.

"Selon moi, cela ne constitue pas un problème insurmontable", a déclaré Wilmots jeudi après le premier entraînement à Heist. Les contrats doivent être respectés et c'est une affaire entre les joueurs et la fédération. Nous ne savons pas ce qui est inscrit dans les clauses mais je suis convaincu que tout sera rapidement réglé. En tout cas, cela n'interviendra pas dans la sphère sportive."

Outre la question des droits d'images, les Diables Rouges vont devoir gérer les rumeurs de transferts dont ils feront l'objet pendant la préparation et le tournoi. "Des propositions vont forcément arriver et je ne peux que les applaudir car cela veut dire que certains vont encore s'améliorer. Je ne m'en occupe cependant pas du tout, il existe des agents pour ça", a dit Wilmots. "De plus, il restera beaucoup de temps aux joueurs pour négocier d'éventuels transferts après l'Euro, qui se finit le 10 juillet."