Le sélectionneur de l'équipe nationale belge Marc Wilmots n'a pas dévoilé ses intentions pour le match qualificatif pour la Coupe du monde 2014 face à l'Ecosse, vendredi. "Mais nous allons dicter le rythme de cette partie", a-t-il confié.

Marc Wilmots a déclaré qu'il attendrait vendredi matin pour prendre une décision concernant ses quelques joueurs blessés (Hazard, Vertonghen et Chadli), sauf pour Zakaria Bakkali qui ne sera pas sur la feuille de match à Glasgow.

"Face à l'Ecosse, nous devrons tous être prêts à 100%", a déclaré Wilmots mercredi devant la presse . "L'état de fraîcheur et la forme du jour seront déterminants. Je ne prendrai aucune décision définitive avant vendredi", a poursuivi le sélectionneur des Diables.

Le tendon d'Achille d'Eden Hazard inquiète toujours. "On verra pour Eden, on fera le bilan en tout voulu. Si Eden est forfait? Je peux tout faire: le remplacer poste pour poste ou changer de système", a déclaré Wilmots, toujours aussi obscur à l'approche d'un match.

"J'attends de l'Ecosse qu'elle joue assez bas, qu'elle nous attende avant de partir en contre-attaque. Ce que je sais de cette équipe? Qu'elle est éliminée et pas nous. Je ne m'adapterai pas à notre adversaire, c'est lui qui s'adaptera à nous. Si nous en avons la possibilité, nous jouerons haut et offensivement comme nous avons l'habitude de le faire", a conclu Wilmots.

Bobos pour Vertonghen et Defour à l'entraînement, Bakkali forfait pour l'Ecosse

Tous les Diables Rouges, à l'exception de Zakaria Bakkali qui ne sera pas sur la feuille de match face à l'Ecosse, se sont entraînés sur le terrain de Neerpede mercredi, à deux jours de la rencontre qualificative pour la Coupe du monde 2014 à Glasgow face aux Ecossais.

Zakaria Bakkali est resté aux soins et s'est entraîné deux fois sur la journée avec Lieven Maesschalck, kiné de l'équipe nationale. Marc Wilmots a d'ores et déjà annoncé que le jeune prodige du PSV Eindhoven ne serait pas sur la feuille de match vendredi. "On ne va pas prendre de risques inutiles", a confié le sélectionneur fédéral.

Le reste du noyau s'est entraîné, mais pas sans douleur pour certains. Chadli ressent toujours une douleur à l'aine et Eden Hazard au tendon d'Achille. Mais en revanche, Axel Witsel est désormais à 100%.

L'entraînement a été marqué par quelques bobos. Rien de sérieux pour Thibaut Courtois suite à un coup à l'arrière de la tête, un peu plus préoccupant pour Jan Vertonghen qui s'est tordu la cheville. Il s'est fait appliquer un tape, a repris la séance et réalisé quelques exercices spécifiques en fin d'entraînement.

Steven Defour s'est lui fait mal au bras. Il a quitté la pelouse avec une poche de glace autour du poignet. "Steven ne souffre que d'une grosse contusion, rien de grave donc. Il devrait être apte dès demain", a confié Wilmots.

Eden Hazard: "J'ai encore mal au tendon d'Achille, mais j'ai bon espoir pour vendredi"

Bien qu'il se soit entraîné normalement avec le reste du groupe, Eden Hazard se ressent toujours d'une douleur au tendon d'Achille. "Je ne suis pas à 100%, mais j'ai bon espoir pour le match contre l'Ecosse", a confié le joueur de Chelsea.

"J'avais mal en début d'entraînement, ça allait mieux par la suite", a expliqué Hazard face à la presse depuis le centre d'entraînement d'Anderlecht à Neerpede. "Plus l'entraînement avançait, mieux ça allait. Il me reste encore du temps pour récupérer et me soigner avant vendredi. Je suis confiant".

Mais le discours du médian de Chelsea n'est tout de même pas totalement rassurant. "Ca fait trois semaines que j'ai mal. Après le match de Supercoupe d'Europe face au Bayern de Munich, j'avais vraiment fort mal. C'est une douleur que je n'ai jamais ressentie avant", a poursuivi Hazard.

"Je n'ai jamais joué sous infiltration, je le ferai s'il le faut. Mais il faudra d'abord en discuter avec le staff."

Hazard s'est également penché sur le match de vendredi. "Les Ecossais sont éliminés, mais ils ne lâcheront rien. Ils ont dans leur noyau des gars qui évoluent en Premier League, dotés de qualités donc. Mais il ne faut pas se mentir, nous sommes plus forts sur papier. Ils ont un nouveau coach, le style sera probablement différent. C'est un match important, d'autant plus qu'il y a Serbie/Croatie dans le même temps".