Football

Marouane Fellaini, récemment transféré à Shandong Luneng, est de passage en Belgique. 

Un retour durant lequel il a partagé ses premières impressions au micro de Proximus 11. Notamment pour y répondre à la question qui taraude tous les Belges : va-t-il continuer chez les Diables ?

"On verra d’abord comment ça se passe en Chine. Je vais prendre le temps et réfléchir à si je continue ou pas. Si le sélectionneur a besoin de moi, il n’a qu’à m’appeler et on verra. Je discuterai avec lui. Je ne l’ai pas encore eu en ligne. Je ne sais pas si je serai fit pour les matchs de l’équipe nationale (NdlR : programmés fin mars) . Revenir et m’asseoir sur le banc ce n’est pas… (il laisse un blanc) En plus, c’est loin. Si j’arrête, ce n’est pas une perte. Il y a des bons jeunes qui montent pour me remplacer."

Il avoue tout même qu’une retraite internationale ne se fera pas de gaieté de cœur. "Les gars me manqueront. Ce sont des amis. On a joué ensemble plus de 10 ans. Puis, je n’ai pas dit que j’allais arrêter les Diables. Je dis juste qu’on verra bien."

Pour le Big Fella, le moment était venu de tourner la page. Il a vécu douze belles années en Europe (deux en Belgique, dix en Premier League) et était prêt à vivre une aventure exotique.

"J’ai 31 ans. Shandong est venu me voir et m’a proposé un défi, un nouveau challenge. L’adrénaline contre des grandes équipes, les gros matchs, les grands joueurs, la qualité, ça va me manquer. Mais le moment était venu pour moi."

Il a confirmé nos informations faisant état de l’intérêt de clubs européens (notamment l’AC Milan) mais il était difficile de repousser l’offre du troisième club du défunt championnat chinois.

"En plus, Witsel ne m’a dit que du positif au sujet de la Chine. Pareil pour Carrasco. Je sais que je devrai m’y habituer. C’est une autre culture, un autre environnement."

Il est également revenu sur son départ. Tout en discrétion. "Je suis parti sobrement. Je suis rentré dans le vestiaire. Il y avait quelques joueurs. J’ai fait mon sac et je suis parti. J’ai eu des messages et des coups de téléphone par la suite. Je garde de bons souvenirs de Manchester. J’y ai rencontré des grands joueurs et de grandes personnes."