Avec la qualification de l'Olympique de Marseille et l'élimination de Saint-Etienne, les clubs français ont connu 50 % de réussite lors de la première soirée des 8es de finale retour de la Coupe de l'UEFA, mercredi soir.

Marseille, vainqueur (2-1) à l'aller s'est hissé à l'étage supérieur en faisant match nul 2-2 sur la pelouse néerlandaise de l'Ajax Amsterdam. De son côté, Saint-Etienne, battu (0-1) sur la pelouse du Werder Brême il y a une semaine, a fait match nul 2-2 face aux Allemands à Geoffroy-Guichard.

Jeudi soir, le football français a une dernière chance d'améliorer ses statistiques et de placer une deuxième équipe en quarts de finale avec le Paris SG qui se rendra à Braga (Portugal) pour disputer son 8e de finale retour. A l'aller au Parc des Princes, les deux formations avaient fait match nul (0-0).

Dans une disposition relativement prudente, dictée par sa courte avance du premier match, l'Olympique de Marseille concédait l'ouverture du score après la demi-heure. Luis Suarez, le capitaine et meneur de jeu de l'Ajax profitait de la passivité de la défense phocéenne pour servir dans l'axe Eyong Enoh qui se présentait seul devant Steve Mandanda et le trompait sans peine (33e).

Virtuellement éliminé après ce but, l'OM se relançait sans tarder. Baky Koné distillait un bon ballon dans le dos de la défense batave au bénéfice de Mamadou Niang qui frappait sans contrôle pour battre Kenneth Vermeer sorti à sa rencontre (35e).

En seconde période, l'OM reculait et la formation de Marco Van Basten pouvait reprendre la marque sur un but de Miralem Sulejmani (74e) après une action de toute beauté de Suarez.

A égalité sur l'ensemble des deux matches, les équipes devaient disputer une prolongation. Il fallait attendre, finalement, la 109e minute pour voir l'arrière marseillais Tyrone Mears égaliser de la tête et offrir le billet à son équipe.

Saint-Etienne, qui était resté invaincu jusqu'à sa défaite au Weser Stadion au match aller, a quitté la compétition sans avoir à rougir.

Les Stéphanois qui devaient marquer au moins deux fois pour franchir l'obstacle se sont rapidement mis dans une situation quasi inextricable en encaissant un but dès la 6e minute sur un coup de tête de Sebastian Prödl à la réception d'un corner de Torsten Frings.

Jérémy Janot, le portier stéphanois qui avait multiplié les arrêts décisifs au match aller, s'inclinait, ensuite, une deuxième fois sur une tête plongeante de Claudio Pizarro (27e).

Mentalement fragilisé par sa position difficile en championnat (18e), Saint-Etienne attendait l'heure de jeu pour réagir. Sur une balle mal renvoyée par la défense allemande, Cédric Varrault pouvait centrer pour Yohan Benalouane dont la tête plongeante trompait Tim Wiese (64e).

Devant son public frondeur, l'équipe d'Alain Perrin se battait, ensuite, pour ne pas pas perdre. Elle parvenait à ses fins sur un but dans le temps additionnel de Sébastien Grax qui concluait un bon travail de Dimitri Payet (91e).