Roberto Martinez l'a affirmé mercredi en conférence de presse, il devra composer sans Romelu Lukaku pour le premier match qualificatif de l'Euro 2020, jeudi contre la Russie à Bruxelles et reste incertain pour le déplacement à Chypre dimanche.

Touché au pied, l'avant-centre de Manchester United ne s'est pas encore entraîné avec les Diables Rouges cette semaine à Tubize. Romelu Lukaku, meilleur buteur de l'histoire de l'équipe nationale avec 45 buts à 25 ans à peine, a regagné la Belgique lundi pour passer une IRM dans la foulée. Cette absence pour le match contre la Russie est un nouveau coup dur pour le sélectionneur catalan, déjà privé de Kevin De Bruyne (ischios), Axel Witsel (adducteurs), Vincent Kompany (blessure musculaire), Mousa Dembélé (cheville) et Thomas Meunier.

Michy Batshuayi pourrait profiter de l'indisponibilité de Lukaku pour figurer sur la pelouse du stade Roi Baudouin au coup d'envoi. Après un prêt plus que mitigé à Valence en première partie de saison, l'attaquant semble avoir retrouvé la forme depuis son arrivée à Crystal Palace, toujours en prêt depuis Chelsea.

"Les absences font partie du jeu"

"Nous pouvons juste gérer ces absences et être le plus performant possible. Blessures et suspensions font partie du jeu. Tout le monde travaille très dur pour être en sélection", a déclaré le technicien espagnol à la veille du match contre la 'Sbornaïa'. "L'équipe est prête et je suis ravi de l'attitude des joueurs", a ajouté Martinez en précisant que Romelu Lukaku était forfait pour le match contre la Russie mais incertain pour le déplacement à Chypre. "Il travaille toujours à sa rééducation et l'évolution est très positive depuis 48 heures." 

"La Russie est une équipe expérimentée et gère très bien la pression. Elle mérite du respect après son très beau parcours en Coupe du monde", a expliqué Martinez. "Les Russes n'ont pas besoin d'avoir beaucoup le ballon pour faire mal, ils sont capables d'être rapidement dans le rectangle adverse."

Martinez est ensuite revenu sur le dernier match de sa phalange en novembre dernier. Alors qu'elle semblait bien partie pour se qualifier pour le Final Four de la Ligue des Nations, la Belgique s'était lourdement inclinée en Suisse (5-2). "Il faut en tirer les leçons et tourner la page. Il ne faut pas croire qu'il suffit de monter sur un terrain pour s'imposer, surtout contre de telles équipes. Nous sommes très impatients de débuter cette nouvelle campagne. Jouer dix matches en sept mois, c'est fantastique."

Le Catalan a aussi abordé l'absence d'Axel Witsel, un joueur "très important pour l'équilibre de l'équipe". "Malgré les absences, je suis heureux des options dont je dispose. Je pense qu'il est préférable de parler des joueurs en sélection plutôt que des absents", a ajouté Martinez en évoquant notamment les cas de Timothy Castagne et Leander Dendoncker, "deux joueurs très efficaces en club".

Après avoir défié les Russes au stade Roi Baudouin jeudi (20h45), la Belgique affrontera Chypre dimanche (20h45) au GSP Stadium de Nicosie.

Versée dans le groupe I, l'équipe nationale affrontera aussi l'Écosse, le Kazakhstan et Saint-Marin.