Plusieurs individus présents lors du match de foot organisé sur la plaine des sports à Visé mercredi ont été identifiés et devront payer une amende de 250 euros, a précisé la zone de police Basse-Meuse.

De son côté, le parquet de Liège précise que "des transactions seront dans un premier temps envoyées". Les policiers de la zone de police Basse-Meuse étaient intervenus mercredi en fin de journée à Visé, où un match de foot avec de nombreux spectateurs avait lieu, avait indiqué l'échevin Julien Woolf sur sa page Facebook. Mercredi, aux alentours de 16h30, des personnes qui travaillent dans l'administration au centre sportif visétois, ont été averti qu'il y avait du mouvement sur le terrain de football synthétique du centre. Le responsable est alors allé à la rencontre des jeunes afin de leur signaler qu'il s'agissait d'un rassemblement interdit. Ceux-ci n'ont pas souhaité obtempérer, c'est alors que le responsable a pris la décision de contacter la police.

Rapidement, la police qui se trouvait à proximité du lieu, est intervenue. Sur place, près de 60 personnes, joueurs et spectateurs, étaient présentes. À l'arrivée des agents, plusieurs individus ont pris la fuite. Les policiers ont tout de même identifié quelques personnes grâce entre autres, aux plaques d'immatriculation. Ils ont également identifié des individus présents au moment des faits, grâce à leur notoriété.

En effet, Julien Woolf échevin des Sport et de la Jeunesse sur la commune de Visé, a indiqué dans une publication sur sa page Facebook, que Paul-José Mpoku (ex-joueur du Standard), Medhi Carcela (Standard) et Junior Edmilson (ex-joueur du Standard), trois footballeurs de renom, étaient présents, mercredi à Visé.

Toutes les personnes identifiées mercredi en fin de journée, recevront une amende de 250 euros. Le parquet de Liège a été avisé des faits, mais a indiqué jeudi matin, que dans un premier temps, seules des transactions seront envoyées.