Football

Anderlecht commence donc son championnat par un 1/6, Mouscron lui compte 4 point

Même si Vincent Kompany et le staff technique des mauves semblent accorder la plus grande importance à la manière, il était impératif pour Anderlecht de s'imposer dimanche à Mouscron. Mais pour cela il fallait au moins marquer un but, ce dont il est actuellement incapable. D'où le nul blanc (0-0) affiché par le marquoir au coup de sifflet final de Christof Dierick. Isaac Kiese Thelin et Nany Dimata sont certes indisponibles, tandis que l'Anglais de Leeds Kemar Roofe n'est pas encore là. Mais cela n'explique sûrement pas tout...

Le onze de base mauve comprenait Hendrik Van Crombrugge, Philippe Sandler, Sieben Dewaele et Edo Kayembe, pour tenter de faire mieux que contre Ostende (1-2), une obligation.

Le Sporting a certes nettement pris le jeu à son compte pendant les vingt premières minutes, mais sans véritable danger pour le gardien hurlu Vaso Vasic.

Les échanges allaient ensuite quelque peu s'équilibrer, ce qui permit à Anderlecht de bénéficier de plus d'espaces.

Jérémy Doku procura ainsi à Pieter Gerkens une belle occasion d'ouvrir le score à la 32e.

Mais l'ancien capitaine des espoirs anderlechtois Nathan De Medina, replié sur sa ligne, empêcha le ballon de pénétrer dans le but.

Il n'empêche qu'un véritable buteur style Lukasz Teodorczyk avant sa crise, l'aurait sans doute envoyé au fond.

Van Crombrugge fut sollicité par Nemanja Antonov sur la contre-attaque, et ne prit aucun risque en écartant l'envoi.

Mouscron qui par moments avait timidement tenté de bousculer l'arrière garde bruxelloise, préserva méritoirement le score nul juqu'au repos, Anderlecht n'ayant pas profité de sa domination en début de rencontre.

Le jeune serbe Luka Adzic doublait Gerkens à la reprise.

Une faute de Dimitri Mohamed sur le capitaine visiteur Peter Zulj permit enfin à Michel Vlap de cadrer un envoi, capté par Vasic (56e).

Samir Nasri remplaça Yari Verschaeren juste après l'heure de jeu.

En vérité personne ne voyait comment Anderlecht allait marquer, et il n'y arriva d'ailleurs pas.

Mouscron, qui se contentait visiblement du nul, non plus, par conséquent.

Avec un but et un point (Mouscron en a 4 !) en 180 minutes, le bilan comptable d'Anderlecht est celui d'un relégable.

Il est 11e avant le duel Antwerp - Waasland-Beveren qui va clôturer cette deuxième journée.

On n'ira évidemment pas jusqu'à se demander si le RSC d'Anderlecht de Vincent Kompany et Simon Davies, est vraiment plus fort que l'Excel Mouscron de Bernd Hollerbach.

Mais il ne l'a en tout cas pas prouvé dimanche au Canonnier...

Revivez notre direct commenté