La justice bruxelloise a ouvert une enquête suite à des suspicions de matches truqués ces dernières semaines en Championnat de Belgique de football, un dossier dans lequel un homme d’affaires chinois pourrait être impliqué, a-t-on appris auprès du parquet de la ville mercredi.

«Le 31 octobre, la juge d’instruction Silvania Verstreken a ouvert un dossier pour corruption active et escroquerie dans le cadre de matches du championnat de football », a précisé un porte-parole du parquet, Wim Detroye.

Mardi, la presse belge avait révélé que deux matches du championnat de 1re division avaient fait l’objet de paris aux mises inhabituellement élevées.

Selon le journal néerlandophone De Morgen, la société britannique de paris par Internet Betfair avait enregistré des mises de 600.000 euros sur le match Saint-Trond - La Louvière (1-3), le 29 octobre, et de 230.000 euros sur CS Bruges - Saint-Trond (2-1), le 5 novembre.

D’après le Morgen, les paris sur Betfair concernant des matches belges oscillent généralement entre 10.000 et 25.000 euros.

Un homme d’affaires chinois domicilié en France (dénommé Ye Zheyun, selon la presse belge), soupçonné d’avoir corrompu des joueurs avant le match entre Saint-Trond et La Louvière le 29 octobre dernier, a été interrogé le week-end passé dans le cadre d’une «instruction ouverte contre X », a expliqué le parquet.

«Ce monsieur n’a cependant pas été inculpé et l’instruction se poursuit », a insisté Wim Detroye.

Une perquisition menée le 30 octobre dans la chambre d’hôtel à Bruxelles où logeait Ye Zheyun avait permis de trouver une somme de 9.000 euros en argent liquide, ont affirmé plusieurs médias mercredi.