© BELGA

Football

Mathijssen demain à Charleroi!

Jean-François Prévost

Publié le - Mis à jour le

"Trop is te veel!"

Robert Waseige, qui a tenu un discours plutôt sibyllin hier midi, a prononcé plusieurs fois cette maxime typiquement belge qui en disait long sur son état d'esprit. Visiblement, celui que l'on peut d'ores et déjà considérer comme l'ex-entraîneur de Charleroi ne supportait plus son entourage: «Se battre tous les jours sur des aspects intérieurs au club mais qui débordent de la question sportive qui m'incombe relève des travaux d'Hercule, il y a des gens autour de moi (NdlR: entendez par là que des joueurs, c'est indéniable, figurent parmi ceux-ci) qui provoquent des interférences négatives.»

En fait, si Robert Waseige prétend que sa volonté n'est pas en cause, il est clair qu'il ne se sent plus dans son élément à Charleroi... d'où un contact qu'il a entrepris lui-même avec Jacky Mathijssen sous l'instigation d'Abbas Bayat. L'actuel entraîneur de Saint-Trond (pour quelques heures) a, lui, le mérite d'être clair: «J'ai effectivement communiqué avec le président de Charleroi en fin d'après-midi ce lundi et nous avons confirmé nos accords de collaboration (NdlR: rappelons qu'un contrat de trois ans est en cours de concrétisation), mais les choses ont subitement évolué dans la mesure où Abbas Bayat m'a demandé de commencer tout de suite, donc d'assumer mes fonctions dès ce mardi. J'ai dès lors eu un entretien avec Robert Waseige qui est effectivement enclin à passer la main. J'accepte l'augure puisque de toute façon je ne fais que rejoindre anticipativement le club envers lequel j'ai fait mon choix.»

Arrangement à l'amiable

Le sympathique Limbourgeois qui joue au moins la carte de la transparence ne se rendra cependant pas à Charleroi aujourd'hui: «J'ai dit à Abbas Bayat que c'était impossible parce que j'ai pas mal de choses à régler au Staaien tandis que je tiens à rencontrer les joueurs avec lesquels j'ai travaillé pendant trois ans. J'ai donc insisté pour être à Saint-Trond ce mardi et nulle part ailleurs, d'autant qu'il y a forcément des documents à y signer concernant mon départ. Celui-ci doit en outre se négocier entre les dirigeants des deux clubs concernés mais je sais que tout va s'arranger et je ne vous cache pas que je serai certainement au Mambour mercredi.»

L'affaire était entendue, surtout que, selon nos dernières informations, les Trudonnaires ne s'opposeront pas au départ précipité de leur entraîneur à succès... et sans y mettre la moindre condition de dédommagement financier. Une manière sans aucun doute de le remercier de ses excellents services. Il est donc acquis que Jacky Mathijssen se chargera d'assurer la gageure de diriger les trois derniers matches du championnat du Sporting contre Mouscron, au Standard et à Mons. Une terrible entrée en matière!

   LIENS PUBLICITAIRES
   
   

"Ascenceurs - Nouvelles exigences de sécurité de l'A.R. du 09/03/2003"

Pour faire un peu de sport certaines personnes empruntent l’escalier plutôt que l’ascenseur. C’est bien ! Il n’empêche, nous passons chaque année, plusieurs heures dans les ascenseurs et trouvons normal que les 75.000 appareils du parc belge nous conduisent, en toute sécurité, aux étages voulus.


lalibre.be ne peut être tenue responsable du contenu de ces liens.
 

© Les Sports 2004

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous