Jacky Mathijssen n'a pas manqué de prononcer son discours... habituelà l'avant-veille de ce premier derby wallon plus important... et plus équilibré qu'il n'y paraît: «Il ne faut pas que l'on se prenne pour ce que l'on n'est pas après deux bons résultats qui peuvent toujours s'avérer trompeurs. J'accepte qu'un joueur ou l'autre fournisse un mauvais match parce qu'il est dans un jour sans, mais je n'admettrai pas le moindre manque de concentration. Notre force réside à ce niveau, et cela doit le rester. Là, j'applique la tolérance zéro!»

L'entraîneur limbourgeois du Mambourg souligne également l'aspect du match de ce samedi. «Mouscron, ce n'est pas n'importe qui. D'accord, l'Excelsior a perdu ses deux premiers matches mais il ne faut pas oublier que ses adversaires étaient le Club Bruges, qui est un fort en tête, et Lokeren, qui fait partie des meilleurs. Si nous ne faisons pas attention, nous galvauderons les points acquis face aux Anversois et aux Genkois. Il serait aussi dommage que coupable de se laisser surprendre après avoir jeté de telles bases.»

Jacky Mathijssen insiste: «En principe, cet exercice est plus difficile que les précédents. Au départ, nous avions juste la mission de nous engager afin de négocier un premier rendez-vous à domicile. Ensuite, nous n'avions strictement rien à perdre au Fenixstadion. Cette fois, nous sommes carrément attendus au tournant. Nous avons peut-être le droit de mal jouer parce que cela arrive à toutes les équipes, mais mes joueurs n'ont pas celui de croire que le plus dur est fait. Au contraire, je sais - et ils le savent - que le plus dur reste précisément à venir!»

Les «Zèbres» auront été prévenus mais ils ont appris à gérer leurs entreprises... (J.-F.P.)

© Les Sports 2005