Le règne d'Aimé Anthuenis a commencé, hier, à Crainhem, sous un soleil de plomb, mais ce n'est pas la météo qui formait l'essentiel des conversations. En fait, le nouveau coach de l'équipe nationale doit déjà se passer de deux des éléments auxquels il avait fait appel. Notez que ces forfaits, ceux de Mbo Mpenza et de Bob Peeters se situent dans l'exacte moyenne: pratiquement lors de chaque sélection, Robert Waseige avait dû remplacer entre un et trois joueurs par rapport à son premier choix.

Mbo a été victime d'une contracture derrière la cuisse, dimanche, contre La Gantoise, et n'est même pas venu au rendez-vous. Quant à Bob, blessé au mollet, dimanche, à Groningue, il a effectué un essai qui s'est révélé négatif.

Ces forfaits ennuient beaucoup Anthuenis et si, pour Mbo, il s'agit d'un moindre mal dans la mesure où il connaît sa valeur et peut espérer le voir de retour contre la Bulgarie, il n'en va pas de même pour Bob Peeters. Il n'a jamais démérité et qui a été écarté de la Coupe du monde pour blessure uniquement. Aimé aurait souhaité à la fois voir où il en est et lui donner du temps de jeu. Ce ne sera pas possible.

Bart Goor capitaine

Bien sûr, dans l'absolu, le coach est paré avec Emile Mpenza et Wesley Sonck, mais Emile n'est monté qu'à dix minutes de la fin, à Kaiserslautern et il ne pourra rester nonante minutes sur le terrain.

C'est pourquoi le sélectionneur a fait appel à un autre élément de la Bundesliga, Peter Van Houdt (à ne pas confondre avec son compatriote Joris Van Hout, ex-Anderlechtois aujourd'hui aussi à'Gladbach). Van Houdt, depuis deux ans est un titulaire quasiment inamovible du Borussia. Le sélectionneur fédéral a aussi annoncé qu'il choisirait Bart Goor comme capitaine, mercredi à Szczecin.

Une première pour Blondel

Jonathan Blondel, pour sa part, participait, hier, à son premier entraînement chez les Diables. Du haut de ses dix-huit ans et quatre mois, l'ex-Mouscronnois est le plus jeune appelé en équipe A depuis... Enzo Scifo. Le sélectionneur fédéral a également prévenu tout le monde: Blondel, c'est une possibilité sérieuse au numéro 10, c'est même la plus sérieuse à l'heure actuelle. `Je sais que la place est libre après les départs de Wilmots et Walem, entame le joueur de Tottenham. Je vais jouer ma chance à fond, mais je ne me monte pas la tête. Je sais que si tout a été vite, jusqu'ici, depuis mon apparition en D 1 et mon but en finale de la Coupe de Belgique, je suis aussi conscient du fait que tout peut aller aussi vite dans l'autre sens et que je n'ai pas encore prouvé grand-chose. Etre ici, c'est avant tout un grand honneur pour moi. Si je joue, je tenterai de faire de mon mieux, mais je suis conscient du chemin qui me reste à parcourir.´

Le petit Jonathan, en tout cas, n'a pas froid aux yeux et garde la tête sur les épaules.

© Les Sports 2002