Fin du suspense: Mbo Mpenza est désormais Anderlechtois. Comme on pouvait le penser depuis... le mois de janvier, quand l'international belge n'avait pas trouvé d'accord avec Bruges, le Standard et... Anderlecht.

Depuis lors, en effet, et même si l'affaire avait alors capoté, tout laissait présager un passage de l'aîné des Mpenza au Parc Astrid: son envie claire de jouer au Sporting et d'étoffer - enfin - son palmarès en brillant aussi sur la scène européenne alors qu'il aura 28 ans en décembre prochain, la volonté affichée par Hugo Broos de retrouver celui qu'il avait connu au Canonnier, la nécessité des dirigeants hennuyers de se séparer d'un gros salaire.

Restait à trouver un accord financier qui permettrait au joueur de s'y retrouver. A Anderlecht de respecter sa nouvelle ligne budgétaire des plus strictes et à Mouscron de régler de la meilleure manière un départ qui semblait inéluctable depuis le clash entre l'attaquant et son président lors du transfert avorté au Standard, à la trêve. Le tout en tenant compte que Galatasaray était toujours partie prenante (c'est le cas de le dire) du débat, puisqu'une partie de la somme de transfert devait revenir au club turc, où Mbo avait joué six mois, en 2001.

Cet accord global a été trouvé hier dans le bureau d'Herman Van Holsbeeck, à Anderlecht, et sera officialisé aujourd'hui une fois que le montant perçu par Gala sera définitivement scellé (on parle d'un montant forfaitaire plutôt que d'un pourcentage du transfert).

Départ de Jestrovic?

«Il reste encore quelques détails à régler, notamment les conventions entre avocats», explique le manager anderlechtois, mais il est acquis que Mbo sera présenté jeudi sous son nouveau maillot...

Voilà donc une arrivée de poids dans la ligne d'attaque des champions de Belgique. De quoi compenser le départ de... Mornar vers Portsmouth en janvier dernier. Désormais, Hugo Broos dispose d'Aruna Dindane, Nenad Jestrovic, Mbo Mpenza, Oleg Iachtchouk et même Ki-Heyon Seol (ne comptons pas Clayton Zane, toujours blessé). Vous avez dit pléthore? «Si on veut jouer sur tous les fronts, il faut plusieurs attaquants, explique Broos. En outre, j'aurais besoin de Seol à gauche et un départ est toujours possible...»

Et tous les regards se tournent vers Jestrovic. Le Serbe peut partir. Encore faut-il qu'il trouve un club à sa mesure. Et pour l'instant, c'est le calme plat. Côté arrivées, on attend encore le jeune Nigérian de l'Inter, Isah Eliakwu (38 buts en 39 matchs avec l'équipe espoirs cette saison). Anderlecht attend une réponse du club italien. Il faudra probablement patienter puisque la décision dépendra désormais de... Roberto Mancini, qui devrait devenir aujourd'hui l'entraîneur des Nerarzzurri.

© Les Sports 2004