Jesse De Preter, qui se présente comme l'agent de Roberto Martinez, a chargé la fédération. Mehdi Bayat a tenu à mettre les points sur les i.

Assisterait-on à un Martinez-gate? Les propos polémiques de son agent sur LN24, qui a déclaré que le sélectionneur est "sous-payé depuis quatre ans", ont fait réagir.

Mehdi Bayat est donc passé à la vitesse supérieure. Au micro de VTM Nieuws, le président de la fédération a déclaré: " Je pense que M. De Preter n’est pas bien au courant de la situation. Je pense qu'il a voulu jouer un rôle, car je peux vous assurer que la relation entre Roberto Martínez et la Fédération de football est extrêmement respectueuse. Des deux côtés . De plus, il se présente de façon peu élégante comme son agent officiel alors que je ne pense pas que cela soit le cas. Il a été mandaté par les agents anglais pour analyser le contrat en qualité de juriste... Je pense qu'il a voulu se rendre intéressant. "

"Pas un problème financier"

Le président de l’Union belge de football a poursuivi: " Ce qui m’agace le plus dans les déclarations de M. De Preter, c’est qu’il donne une image de Roberto Martínez qui n’est absolument pas celle-là. C’est quelqu’un qui attache beaucoup de respect à tous les employés. Il aime son travail en Belgique. C’est quelqu’un de très humain et qui a beaucoup de valeurs et de principes. " A propos du fond du problème, à savoir la prolongation ou non de l'entraîneur espagnol, Mehdi Bayat assure que " Ce n’est pas un problème financier. C’est simplement que nous voulons construire quelque chose, une relation. Nous aimerions continuer à travailler avec Roberto Martínez dans un climat dans lequel il se sent bien, au même titre que la fédération ."

Prolongera ou pas? La question est encore loin d'être tranchée.