Les clubs du "Big Five" (l'Allemagne, l'Angleterre, l'Espagne, la France et l'Italie) ont attiré 520 recrues depuis l'étranger pour un montant global de quelque 573,2 millions de dollars (538,4 millions d'euros), un record, selon un rapport de la FIFA.

Les clubs français ont été les plus dépensiers en injectant 177 millions d'euros. C'est plus que l'Angleterre (159 millions d'euros), l'Allemagne (115 millions d'euros, un record), l'Espagne (53 millions d'euros) et l'Italie (34 millions d'euros), et cinq fois plus que l'an dernier.

Le Paris SG et Marseille ont particulièrement animé le marché. Les Parisiens ont recruté le champion du monde allemand Julian Draxler à Wolfsburg pour environ quarante millions d'euros et le Portugais Gonçalo Guedes au Benfica Lisbonne pour 30 millions hors bonus.

Marseille a fait revenir Dimitri Payet de West Ham pour 30 millions d'euros. Lyon a recruté l'international néerlandais Memphis Depay à Manchester United contre une indemnité de 16 millions d'euros (+ 9 de bonus éventuels), tandis que Lille et son nouveau propriétaire Gérard Lopez ont attiré une série de jeunes joueurs dont Anwar El Ghazi, d'Ajax, pour 6,5 millions.

En Allemagne le Bayer Leverkusen et Wolfsburg ont respectivement transféré Leon Bailey (KRC Genk) et Riechedly Bazoer (Ajax) pour environ 12 millions chacun.

La FIFA indique qu'elle a comptabilisé les indemnités de transfert, les bonus et les sommes reversées aux clubs formateurs du joueur. Ses données reposent sur les informations de transaction fournies par les clubs dans le système de régulation des transferts (TMS pour Transfer Matching System) mis en place par l'instance le 1e octobre 2010.

De ces cinq championnats européens, c'est l'Angleterre qui attire les joueurs les plus jeunes avec une moyenne d'âge de 22 ans et sept mois, tandis que l'Espagne accueille des plus expérimentés, 24 ans et sept mois en moyenne. La France a recruté des joueurs âgés en moyenne de 23 ans et onze mois.