OITA Son regard bleu délavé s'est posé sur l'Afrique il y a seulement deux ans et l'entraîneur français des Lions de la Teranga, Bruno Metsu, est immédiatement tombé amoureux d'un continent où il affirme avoir `retrouvé des valeurs qu'on a perdues en Europe´. En octobre 2000, venu au Sénégal en tant que recruteur pour Sedan, le club de Henri Camara, auteur du doublé contre la Suède, il passe un accord avec le président de la Fédération et prend en main les rênes d'une équipe à la dérive et dont plus personne ne veut. Un peu plus de deux ans plus tard, l'ancien joueur d'Anderlecht devient le premier entraîneur français à atteindre les quarts de finale d'une Coupe du Monde à la tête d'une sélection étrangère! Mais le Nordiste pourrait rapidement être rejoint par le sélectionneur du Japon, Philippe Troussier, dont l'équipe affronte la Turquie, mardi à Miyagi. Une victoire des Nippons proposerait un affrontement inédit entre les deux sélectionneurs bleu-blanc-rouge... Parfaitement heureux, et amoureux du mannequin sénégalais avec qui il vient de se marier, Metsu attache peu d'importance au fait que sa cote d'entraîneur ne cesse de monter au fil des victoires de ses Lions. Tant que personne ne viendra lui donner des ordres, il entend bien honorer les 18 mois de contrat qui lui restent avec son pays d'adoption: `Je ne suis pas là parce que je n'ai pas de boulot en France mais parce que ça me plaît, car je suis tombé amoureux fou de ce pays.´

© Les Sports 2002