"Je ne suis pas candidat à ce poste", a toutefois déjà réagi l'intéressé, cité par "Het Nieuwsblad" dans son édition en ligne. L'ancien gardien des Diables Rouges, déjà sollicité lors du renvoi de René Vandereycken, dément qu'il aurait l'intention d'accepter l'offre. "Ce serait certes un beau défi", reconnaît-il, "mais je ne le relèverai pas. Je ne quitterai pas le projet en cours à La Gantoise à mi-chemin".

Preud'Homme, ex-président de la commission technique, admet qu'il avait laissé "la porte ouverte" le week-end passé. "Mais je suppose que depuis, chacun aura compris que personne, même pas moi, ne peut combiner la fonction de sélectionneur fédéral avec celle de coach dans un club..." "Toutes ces spéculations m'ennuient, mais je ne doute pas que Michel va rester. Il me l'a déjà dit des dizaines de fois", confie de son côté Ivan De Witte. "En plus cela m'étonnerait que l'Union Belge tente de débaucher un entraîneur sous contrat dans un club de la Pro League".

Ce principe est d'ailleurs banni dans une charte morale signée par tous les clubs vendredi passé. Il se confirme que la piste Eric Gerets est abandonnée.