Après avoir été élu Footballeur Pro en mai 2008, avoir terminé sur la 2e marche du podium à quatre points de Witsel lors du Soulier d’Or décerné en janvier 2009 et après avoir encore terminé à la 5e place au Footballeur Pro de mai 2009, Milan Jovanovic a remporté le 56e Soulier d’Or en devançant Mbark Boussoufa de 44 points et Romelu Lukaku de 51 points.

Ce podium n’a rien de surprenant puisqu’il était cité par tous les observateurs mais le décompte des votes a de quoi étonner.

Alors que l’on s’attendait à ce que le Serbe prenne une avance substantielle sur ses deux concurrents directs au cours du premier tour de scrutin (la période janvier – mai 2009), il n’a bouclé ce tour qu’à la 5e place à 34 points de Mbark Boussoufa. C’est Steven Defour qui terminait en tête avec 143 unités devant Dieumerci Mbokani (122) et Bryan Ruiz (95).

Mais au second tour, alors que le Standard n’est que 7e du championnat, le Serpent l’a emporté avec 183 points, devant Romelu Lukaku (167). Au décompte final, il bouclait l’année 2009 avec 218 points contre 174 à Boussoufa et 167 à Lukaku. Defour et Mbokani complètent un Top 5 aux accents liégeois.

En fait, alors que Boussoufa et Lukaku se sont sans doute mangés de nombreuses voix, Milan Jovanovic fut pratiquement le seul Standardman plébiscité. Malgré sa saison chaotique, le club liégeois conserve un attrait particulier auprès des votants.

Alors que le Standard avait attendu 23 ans entre le sacre d’Eric Gerets et celui de Segio Conceição, il vient de recevoir sa quatrième godasse dorée en l’espace de cinq ans. Seul Anderlecht, dans les années 60, a réussi une telle série.

Le Serbe est toutefois devenu le premier lauréat à ne pas recevoir son trophée lors de la cérémonie puisqu’il a respecté le boycott annoncé par son club.