Le trentième championnat professionnel de l'histoire va célébrer, ce week-end, un bel anniversaire: dans la mesure où ils ont été officiellement amputés de deux matches - les deux contre Lommel - la saison dernière Anderlecht, Bruges et Standard, qui n'ont jamais été relégués, vont disputer aujourd'hui ou demain leur millième match en D 1.

Coincé au classement entre deux Européens - l'un en verve, l'autre qui a créé l'événement cette semaine -, le Racing Genk doit se sentir, soudain, tout petit dans le tiercé de tête. Il a tort. Même s'il n'a pas encore séduit cette saison, même si la rigueur qu'il affiche en toutes circonstances rend souvent ses prestations austères, le Racing n'usurpe pas son intéressante position.

Mais il va devoir la défendre au Tivoli. Des trois leaders, il apparaît en effet le plus exposé. Certes, La Louvière n'a pas décollé. Elle mérite mieux, toutefois, que l'anonymat dans lequel elle se confine. Son fond de jeu, souvent cohérent et plaisant, la situe sensiblement plus haut dans le classement. Juste derrière Mouscron, peut-être. Pour retarder encore la progression attendue de la formation hennuyère, les Limbourgeois reconduiront peut-être la disposition, austère mais efficace, qui leur a déjà permis de s'imposer à Sclessin.

Anderlecht, à domicile, devrait renouer avec l'intransigeance contre un Germinal Beerschot mieux loti qu'on aurait pu le craindre.

Bruges, en clôture de tableau à Heusden-Zolder, ne sera nullement tenté de snober la courageuse lanterne rouge.

Le Standard a repris des couleurs, juste à temps pour s'arrimer au trio de pointe. Il sera en danger au Staaienveld où Bruges s'est incliné et où Saint-Trond, qui n'y a disputé que trois rencontres, est invaincu. Il ne peut pas perdre cependant, sous peine de laisser émerger un agréable Mouscron, en apparence plus à l'aise à Beveren. Charleroi ira disputer, à Westerlo, un de ces matches typiques qu'il doit être en mesure de remporter - même si huit unités séparent les deux adversaires - s'il entend vraiment confirmer son statut de club de l'élite.

Mons, qui s'est donné un peu d'air, n'a pas gagné en déplacement. Mais La Gantoise ne brille guère à Gentbrugge...

© Les Sports 2003