Monaco a une nouvelle fois créé la surprise hier soir en demi-finale de la Ligue des Champions, malgré l'exclusion d'un des siens à l'entame de la seconde période. Le match avait commencé sur les chapeaux de roue. Dès la 3e minute, le défenseur central Givet reprenait au-dessus un coup franc parfaitement travaillé de Rothen.

A la 17e, suite à une vilaine faute de Melchiot sur Rothen côté gauche, le blond monégasque distillait un nouveau coup franc dangereux que Crespo ne pouvait détourner et, après un rebond, Prso reprenait de la tête pour inscrire son 7e but de la compétition (1-0).

Cinq minutes plus tard, suite à un bon changement d'aile de Lampard, Parker décalait Gudjohnsen. Malgré un pivot raté, ce dernier réussissait à transmettre à Crespo qui, seul devant Roma, plaçait un plat du pied droit gagnant (1-1, 22e). Dès lors, Chelsea maîtrisait la fin de la période. Seuls Giuly (35e), bien repris au dernier moment par Terry, et Givet, d'une tête au-dessus sur un corner (45e+1), inquiétaient l'arrière-garde londonienne.

Nonda rentre et marque

La seconde période était plus tendue que la première et débutait par un incident Morientes-Desailly (50e), où le Français mettait un coup de coude à l'Espagnol. Sur le corner, Ambrosio détournait du poing une bonne reprise de la tête de Prso (50e). Dans la minute suivante, Giuly débordait Desailly à gauche et centrait en retrait pour Morientes, qui voyait son ciseau dégagé sur sa ligne par Desailly bien revenu (51e).

Déstabilisés, les Anglais commençaient à truquer. Zikos tombait dans le piège et se faisait exclure pour une claque sur Makelele (53e). L'international français prenait un carton jaune qui le privait du match retour.

Deschamps sortait alors (57e) un attaquant (Prso) pour un milieu défensif (Cissé), tandis que Ranieri faisait l'inverse (Hasselbaink à la place de Melchiot) cinq minutes plus tard. Mais c'est Morientes qui, en contre, après un bon relais de Giuly, perforait la défense des Blues. Le meilleur buteur de la Ligue des Champions (8 réalisations) frappait en force du droit et ne laissait aucune chance à Ambrosio (2-1, 77e).

A la 83e, Deschamps décidait de faire souffler Giuly. Pour son premier ballon, Nonda, servi impeccablement par un centre de Rothen, aggravait la marque du bout du pied droit (3-1, 83e).

Avec le même score que contre le Real Madrid (3-1), Monaco peut désormais rêver de la finale de la Ligue des Champions. Il faudra toutefois préserver cet avantage lors du match retour, le mercredi 5 mai à Londres.

MONACO (Fra) 3

CHELSEA (Ang) 1

MONACO: Roma; Evra, Givet, Rodriguez, Ibarra; Rothen (89e Plasil), Bernardi, Zikos, Giuly (83e Nonda); Prso (57e Cissé), Morientes.

CHELSEA: Ambrosio; Bridge, Terry, Desailly, Melchiot (62e Melchiot); Makelele, Gronkjaer (46e Veron), Gudjohnsen, Lampard; Parker (69e Huth), Crespo.

ARBITRE: M. Urs Meier (Sui).

AVERTISSEMENTS: Melchiot, Ibarra, Terry.

EXCLUSION: 53e Zikos.

LES BUTS: 17e Prso (1-0), 22e Crespo (1-1), 78e Morientes (2-1), 83e Nonda (3-1).

© Les Sports 2004