Le sélectionneur de la France, Raymond Domenech, estime vendredi qu'il ne "faut pas rêver" concernant une qualification des Bleus pour les 8e de finale, alors que son équipe n'a plus son destin en main après sa défaite face au Mexique (2-0) jeudi.

Pour se qualifier, il faudrait que la France batte largement l'Afrique du Sud le 22 juin à Bloemfontein, en priant pour que l'Uruguay et le Mexique ne fassent pas match nul dans l'autre rencontre du groupe A. "Il y a un miracle, c'est ce qu'il faut jouer, c'est sur la fierté, l'orgueil, il y a un miracle quelque part. Mais bon, quand ça ne dépend pas de nous, une qualification, faut pas rêver", explique le technicien national dans une chronique vidéo enregistrée à Polokwane par la FFF et postée vendredi sur son site internet. Parlant du dernier match de groupe contre l'Afrique du Sud, le sélectionneur lance: "A nous de simplement montrer quelque chose, se dire: +on l'a joué jusqu'au bout, on n'a pas lâché+. Ca me paraît le plus important".

"Il faut sortir dignement. Montrons que l'équipe de France peut marquer, déjà, et peut faire autre chose", ajoute le technicien, visiblement perdu, cherchant ses mots, qui avoue: "rarement j'ai été comme ça". "J'y croyais, j'avais confiance. J'ai confiance dans cette équipe. Elle a du potentiel, de la qualité. Ca n'a pas fonctionné, ce n'était pas ça", confie-t-il.

La chronique s'achève sur une séquence où le sélectionneur ne finit pas ses phrases: "C'est triste, je suis triste pour tout le monde. Il y avait tellement d'espoir, tellement d'attente. Jamais je n'ai eu autour de moi autant de... avec les gens, les joueurs... d'espoirs qui étaient là. On voyait les gens... On a tous rêvé, maintenant ça dépend plus de nous, donc c'est le sentiment dominant: c'est triste".