Sur le terrain annexe du Parc Astrid, l'ambiance était décontractée hier matin. Quasi tout le noyau s'entraînait sous les ordres de Franky Vercauteren, avec Hugo Broos dans le rôle de superviseur. Après la victoire à la Louvière, les Bruxellois ont deux rendez-vous à domicile, demain contre Turnhout et samedi face à Beveren. Deux écueils a priori faciles à contourner pour terminer le premier tour avec le sourire, malgré les 11 points de retard sur Bruges.

Même Gilles De Bilde, décisif dimanche au Tivoli, a retrouvé le sourire et intelligemment, il ne rajoutait pas une couche sur son statut de réserviste de luxe.

Bref, un tableau quasi parfait. Pourtant, quelqu'un fait la tête, Ivica Mornar. Car si on ne l'a plus vu à l'oeuvre depuis la victoire du Sporting au Mambourg, le 27 septembre dernier, le divin chauve du Sporting estime être prêt depuis un bon bout de temps.

`En fait, j'ai manqué la préparation à cause d'un problème au genou gauche. Une fois guéri, j'ai retrouvé ma place immédiatement, contre Everton, juste avant le début du championnat. J'ai joué deux mois avant d'être gêné au genou droit. Le docteur m'a prescrit du repos. J'ai repris l'entraînement individuel le 20 octobre et une semaine après, j'étais dans le noyau B. Depuis, j'attends ma chance. Je lis partout que je suis blessé, mais s'il me paraît normal de passer par les réserves pour retrouver le rythme, je ne pense pas qu'Anderlecht m'ait engagé pour jouer trente matchs dans la deuxième équipe. Moi, j'estime être prêt depuis le 20 novembre et on aurait pu me faire jouer quelques minutes depuis lors!´

Défenseurs incertains

Ivica en a gros sur le coeur. Jusqu'ici, il s'est toujours senti important puisque même avec une jambe cassée, on le faisait jouer. Hugo Broos, qui l'a utilisé au mois d'août sans rythme, a changé son fusil d'épaule:

`Ivica a été blessé six semaines, on ne retrouve pas le rythme par enchantement. Je préfère qu'il se soigne bien et compter sur lui à 100pc au second tour´.

`Pourquoi ne me le dit-il pas? rétorque Mornar. Je ne suis pas du genre à pleurer dans la presse et je ne veux pas chercher la polémique, mais je me pose des questions. Je suis un adulte, pas un robot, j'aimerais savoir pourquoi il se prive de moi depuis un mois...´

Par ailleurs, en vue du match de Coupe de demain, Michal Zewlakow, touché au dos, est très incertain. De même que Hannu Tihinen, blessé à la cheville. Ce dernier passera un test ce matin, mais Broos ne prendra aucun risque à son égard, De Boeck et Jestrovic rentrent de suspension. En Coupe de Belgique, les équipes ne peuvent inscrire que quinze joueurs sur la feuille de match. Enfin, sachez que les Anderlechtois seront en vacances dès dimanche. Ils reprendront le vendredi 3 janvier par une batterie de tests physiques et iront en Espagne en stage le lendemain.

© Les Sports 2002