Le mercato d'été n'a pas étoffé l'effectif du Standard, grand club en gros déficit de points, et il a affligé les supporters carolos, inquiets de la désertion de deux des «cerveaux» du groupe du Sporting. Aura-t-il changé la donne, singulière, de ce début de championnat bien syncopé? Les chaos du parcours n'affectent guère les Anderlechtois, qui ont tout gagné sans toujours convaincre et, surtout, renvoyé le Club Bruges, leur principal rival, à six unités. Les joueurs de Franky Vercauteren ont faim de victoires, de titres, de prouesses sur la scène internationale. Ils ne sont pas enclins à se relâcher déjà. Ils vont aborder, bientôt, la Ligue des Champions avec un appétit aiguisé. Ils iront, d'abord, se faire les dents au Canonnier où les défiera un Excelsior encore tout marri de s'être laissé surprendre au Freethiel. Mouscron veut redevenir une «force» à domicile: l'occasion est belle de le démontrer. Le Brussels continue de s'ancrer dans le peloton de tête, sans clinquant ni esbroufe. Adepte des scores Arsenal, il marque peu mais sa défense apparaît, à égalité avec celle de Genk, comme la plus hermétique de l'élite. Le Germinal Beerschot accuse, lui aussi, un manque d'efficacité. Le moindre but pourrait valoir cher, ce soir, au stade Machtens. Le Club Bruges demeure costaud sur ses terres. C'est son principal atout. Il n'a, lui non plus, déjà plus le droit au moindre faux pas, contre un Mons qui tient joliment son rang de promu en ce début de saison. Le Standard a touché le fond. Il va aller disputer, au Lierse, un match de fin de classement. Élément fédérateur par excellence, Michel Preud'homme a été rappelé à la rescousse pour donner le coup de talon qui pourrait relancer une équipe inchangée. Dans toutes les sphères du club il jouit, à raison, d'un préjugé favorable. Mais il y a, déjà, urgence... pour les deux équipes. Un Charleroi remodelé va s'étalonner contre un Roulers en proie, apparemment, à quelques petites convulsions internes. Seul un succès sera garant de la sérénité du club carolo, orphelin de son gardien. Le Racing Genk est-il déjà redevenu la quatrième force du Championnat, statut que La Gantoise, qu'un premier succès a peut-être rassérénée, entend lui contester? (M.D.)

© Les Sports 2006