La grande rentrée de Nacer Chadli, très attendu, sur le côté gauche, s’est plutôt bien passée. De quoi rassurer Roberto Martinez, qui sait qu’il en a surpris quelques-uns avec le choix de la fidélité et la sélection du Liégeois de Basaksehir. Mais celui-ci a répondu présent, contre de solides Croates, en rappellant qu’il est bien une option pour suppléer Thorgan Hazard, si besoin en était. Et, aussi, que les jambes sont bien là, après une saison inégale. "Pour moi, c’était important de pouvoir tenir sur le terrain 70 minutes, car je sors d’une saison où j’ai connu beaucoup de blessures, ne cache pas l’ex-Mauve. Tout le monde doit être prêt pour un tournoi comme l’Euro. Il y a toujours des suspensions, des blessures, il faut compter sur tout le monde pour aider l’équipe."

Avec un rôle particulier dans un système de jeu auquel Martinez avait apporté quelques modifications : "On a essayé un nouveau système; cela s’est plutôt bien passé… même si les cinq premières minutes étaient compliquées. En perte de balle, on devait avoir trois milieux à plat devant la défense. Il fallait appliquer la bonne recette pour presser leur milieu de terrain croate qui tournait bien, puis, en possession de balle, là, c’était notre formation habituelle."

Et l’ailier de conclure sur ce qui a rassuré tout le monde, peut-être même les Diables en premier: "Surtout, au final, on a tenu le nul derrière. On a pris de la confiance pour le début du tournoi."