"C'est une soirée formidable. L'Atalanta est une grande équipe, ils ont très bien joué, c'est la surprise de la compétition. Ils ont été très agressifs, on savait qu'ils allaient presser sur tout le terrain. On est très contents de ce qu'on a fait, on a fait un grand match aussi", a analysé sur RMC Sport la star du PSG, omniprésente mais maladroite lors de la rencontre remportée in extremis.

"Il va falloir se reposer, c'était un match difficile mentalement. Je n'ai jamais pensé à rentrer à la maison. Du début à la fin, dès l'échauffement, on n'a pensé qu'à se qualifier pour les demies. Personne ne va m'enlever de la tête que je veux aller en finale", a poursuivi le joueur de 28 ans.

Au bord de l'élimination avant de renverser la rencontre, le PSG a "franchi un palier", selon le Ney, conscient qu'un "autre très difficile arrive".

"Il va falloir régler ce qu'on peut pour faire un autre grand match. On vit des choses très fortes. On a vraiment un groupe formidable, on est une famille, on sait qu'avec cet état d'esprit c'est impossible de nous mettre hors compétition. On savait qu'un ballon pouvait arriver, que même après l'égalisation on pouvait mettre un deuxième but", a-t-il encore ajouté

De quoi aller jusqu'au bout ? "L'envie que j'ai de gagner la Ligue des champions était là bien avant, et n'est jamais partie. Il reste deux matches, un seul pour aller en finale, on va tout donner", a promis Neymar.

Le PSG affrontera en demi-finale, sa première depuis 25 ans en C1, l'Atlético Madrid ou Leipzig.

La qualification est "absolument méritée" selon Tuchel

Le PSG a retrouvé le dernier carré de la Ligue des champions en battant l'Atalanta Bergame 2-1 in extremis dans le premier quart de finale de la C1, mercredi à Lisbonne.

"Aujourd'hui, c'est le 50e anniversaire du club, un match comme ça, une saison historique avec quatre titres, maintenant une demi-finale... On ne va pas oublier cet anniversaire", déclare Thomas Tuchel, l'entraîneur du PSG. "Je n'ai pas eu le sentiment qu'on ne pouvait pas marquer. J'ai dit à mes assistants, si on marque un but, je suis sûr qu'on en marque un deuxième tout de suite. Nous avons fait un match très très fort, c'est absolument mérité. A la fin, il y a aussi de la chance, c'est clair mais si on regarde tout le match, c'est absolument mérité. On a fait un bon match, la 2e mi-temps, on a contrôlé. On a joué avec plus de confiance, on a trouvé un bon rythme. Les joueurs qui sont entrés ont été exceptionnels, ils ont joué avec un bon état d'esprit et ils ont (renversé) ce match pour nous. Les buts sont supers tardifs, mais c'est aussi la qualité et la mentalité. C'est ce groupe-là, ils sont ensemble. (Sur Choupo-Moting): Il a été exceptionnel. Je dis toujours, je sais qu'il est un bon joueur qui peut entrer et changer quelque chose".

"On pensait que le match était plié", déplore Gasperini

L'Atalanta Bergame a mené une grande partie de son quart de finale de Ligue des champions contre le PSG. Les Lombards ont ouvert le score après 27 minutes par Pasalic, mais les Parisiens ont marqué deux buts dans le temps additionnel, décrochant leur billet pour les demi-finales.

"C'est un match très difficile, très dur pour les deux équipes. Pour nous, évidemment, il y a beaucoup de remords d'avoir encaissé deux buts en fin de match", déclare Gian Piero Gasperini, l'entraîneur de l'Atalanta Bergame. "On pensait que le match était plié, c'est dur. Quand on a mené, on a plutôt bien géré. Mais l'entrée de Mbappé, combinée à la présence de Neymar, a changé les choses pour le PSG. Son entrée a donné une énergie au PSG qui était en train de perdre le match, cela a été fondamental de par ce qu'il a apporté. Le but de l'égalisation, surtout, nous laisse beaucoup d'amertumes. Le PSG a de bonnes probabilités de jouer la finale."