La foule des grands jours était présente au Parc des Princes, pour la présentation de Neymar. Les médias du monde entier, Brésil, Espagne, Italie, Etats-Unis et France bien sûr, avaient déployé de grands moyens pour le "transfert du siècle".

Présenté aux rythmes de samba, Neymar a livré ses premières impressions en tant que joueur du club de la capitale française.

Aux côtés de Nasser Al-Khelaïfi, président du club francilien, le Brésilien s'est dit " très heureux " et a remercié le club de lui offrir ce nouveau défi.

" Je ne peux pas vraiment décrire ce que je ressens actuellement, mais je me réjouis de m'entraîner avec mes partenaires et d'évoluer sous les couleurs du Paris Saint-Germain. "

Insistant à de nombreuses reprises sur sa volonté de rechercher de nouveaux défis, l'ancien joueur du FC Barcelone a indiqué que " le club avait les mêmes ambitions que les miennes, j'étais à la recherche de plus grands défis ". Pour lui, c'est surtout une décision passionnelle, et non pécuniaire. " J'ai suivi mon coeur et je veux aider le club à gagner des trophées ".

Evoquant ensuite son passage à Barcelone, il a dit être heureux en Catalogne, mais que ça ne faisait pas tout. " Je voulais venir à Paris, même si je me sentais très bien à Barcelone. Je ne cherche pas à être la grande star de Paris, mais simplement à remporter des trophées. "

" Je laisse beaucoup d'amis derrière moi à Barcelone, mais c'est le football et les choses vont vite dans ce sport. Je veux remercier tous mes amis à Barcelone, qui m'ont accueilli il y a quatre ans. "

Mais vu l'accueil qui lui a été réservé par les supporters du PSG, il ne fait aucun doute qu'il se plaira également dans la Ville Lumière.


Invité à s'exprimer sur le tweet de Gerard Piqué affirmant que Neymar restait au Barça, le Brésilien a avoué qu'il avait demandé au défenseur espagnol de ne pas publier cette mention. Ce qui n'a pas contribué à rendre plus aisée " la décision la plus difficile de ma vie, que j'ai prise il y a deux jours. J'en ai d'abord informé le coach du FC Barcelone (ndlr. Ernesto Valverde) qui a été le premier à connaître mon intention de quitter ce club que je respecte. " Et Al-Khelaïfi de rebondir sur cette marque de respect. " Neymar a reporté le transfert pour respecter le FC Barcelone, les joueurs et les supporters et ne pas partir en claquant la porte. "

Des rumeurs faisaient état d'une relation difficile entre le Brésilien et le quintuple Ballon d'Or Lionel Messi. Pour Neymar, ce paramètre n'a pas pesé dans la balance, que du contraire puisqu'il compte l'Argentin comme l'un de ses meilleurs amis. " Je n'ai pas quitté le FC Barcelone en raison de Lionel Messi, que du contraire. C'était un rêve de jouer avec lui, et ce n'était pas une source de pression d'évoluer avec lui, sauf lors de ma première semaine durant laquelle j'étais impressionné de m'entraîner avec lui. "

Alors que le club parisien avait déjà essayé de le recruter la saison dernière, le Brésilien a indiqué que les ingrédients n'avaient été réunis pour signer que cet été, et ne se soucie pas de la pression quant à son statut de joueur le plus cher de l'histoire. " Je suis simplement heureux d'être ici, le reste n'a pas d'importance. "

Avant de quitter la salle de presse du Parc des Princes, le Brésilien a pris une dernière fois le micro pour ponctuer près de 45 minutes de questions par un " Paris Saint-Germain est magique. "


Nasser Al-Khelaïfi a commenté l'arrivée " d'une star, un grand joueur, le plus grand joueur du monde ".

" Nous avons toujours rêver de faire venir Neymar au Paris Saint-Germain, et le voici maintenant " s'est réjoui l'homme fort du club. " Notre projet devient plus fort, et le championnat gagne également en intérêt dans le monde entier. "

Rejoignant son nouveau joueur de renom quant aux ambitions communes des deux parties, il a également indiqué que Neymar " a signé avec nous pour gagner tous les trophées possibles, dont notre rêve d'accrocher la Ligue des Champions, et écrire la plus belle page de l'histoire du Paris Saint-Germain. "

" Il est certain que c'est un transfert onéreux " reconnaît le Qatari. " Mais je suis persuadé que d'ici deux ans, nous aurons gagné plus d'argent que ce que nous dépenserons pour Neymar. " Interrogé ensuite sur le montant que devra débourser un nouvel acquéreur pour l'ancien joueur de Santos, le président du club parisien a indiqué qu'une clause libératoire avait été incluse dans son contrat de cinq ans, sans vouloir en révéler le montant. Répondant également à une question sur la clause libératoire de 222 millions d'euros payée au FC Barcelone, le président de l'entité parisienne a indiqué que c'est le club qui a versé cette somme au Barça, et non Neymar comme annoncé précédemment.



Des chiffres astronomiques

Deux cent vingt-deux millions d'euros: la somme versée par le club français au FC Barcelone, correspondant à la clause de cession du joueur, représente plus du double du précédent record de transfert, celui de Paul Pogba de la Juventus Turin à Manchester United il y a un an pour 105 M EUR (hors bonus).

Neymar devient aussi le deuxième joueur le mieux rétribué, derrière les 38 M EUR de Carlos Tevez en Chine, et surtout devant les deux monstres sacrés Cristiano Ronaldo (23,6 au Real Madrid) et Lionel Messi (20 au Barça).

Le 3e du Ballon d'Or 2015 derrière les intouchables Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, considéré depuis quelques années comme un joueur du Top 5 mondial, vient offrir par son aura une exposition sans précédent au Championnat de France en général et au PSG en particulier.

Son président Nasser Al-Khelaïfi réussit un énorme coup, après une saison qui a vu son équipe brutalement tomber de son piédestal, et lui-même risquer d'être sur la sellette: Monaco a brisé sa série de quatre titres de champion consécutif, et le PSG s'est fait éliminer dès les 8e de finale de Ligue des champions par le FC Barcelone et sa fameuse "remontada" (4-0, 1-6), dont l'acteur majeur avait été... Neymar.


Présenté samedi au public

Le club de la capitale avait déjà tenté de l'attirer il y a un an, mais ce dernier avait finalement préféré prolonger au Barça jusqu'en 2021.

Celui qui a établi ses quartiers dans un hôtel de luxe proche des Champs-Elysées, le Royal Monceau, a répondu aux questions des journalistes à la mi-journée dans un auditorium du Parc comble (lire ci-dessus les réactions) , encore davantage d'ailleurs que lors des présentations de Zlatan Ibrahimovic ou David Beckham.

Il sera présenté dans le même stade au public samedi, à partir de 15h45, avant la reprise de la saison en Championnat de France, avec un match face au promu Amiens (17h00).

Il est peu probable qu'il joue, puisqu'il n'a plus joué au foot depuis samedi dernier et un "clasico" amical contre le Real Madrid (3-2) à Miami, couronnement d'une tournée aux Etats-Unis où il a brillé sur le terrain en étant décisif à tous les matches. Il a depuis enchaîné les vols, Miami-Shanghai, Shanghai-Barcelone via Dubaï, puis un aller-retour Barcelone-Porto mercredi pour passer sa visite médicale, et enfin la venue à Paris.

La Ligue (LFP) a toutefois assuré dans un communiqué jeudi qu'elle mettait ses "services juridiques à la disposition du Paris Saint-Germain pour que le contrat de Neymar soit homologué dans les meilleurs délais".


Ferveur

La ferveur commençait à monter à Paris dès jeudi, avec des dizaines de badauds et supporters guettant l'arrivée de la star à son hôtel parisien ou se rendant à la boutique du PSG, sur les Champs-Elysées, où se vendaient déjà des maillots floqués du N.10 et au nom de Neymar.

Le meneur argentin Javier Pastore, qui avait récupéré ce numéro laissé libre par le départ de "Zlatan" l'été dernier, l'a cédé de bonne grâce "comme signe de bienvenue", selon la radio espagnole Cadena SER.

En parlant de N.10, Pelé a vite réagi à la signature de son lointain successeur sous ce maillot en équipe du Brésil: "Félicitations Neymar et bonne chance pour ton nouveau défi. Paris est une belle ville, une de mes préférées au monde!", a écrit le triple vainqueur de la Coupe du monde, souvent considéré comme le meilleur joueur de l'histoire. Il a accompagné ce texte d'une photo où il soulève la Coupe du monde devant la Tour Eiffel.

Autre ancien N.10 de la Seleçao, mais aussi du PSG, Rai s'est dit "très heureux" de ce transfert. "Il s'agit déjà d'un des plus grands joueurs de tous les temps, qui a toutes les capacités pour emmener le club de Paris dans une autre dimension. Celui dont le recrutement a fait le plus parler, en France, arrivera comme un roi. Il lui suffira de rester concentré et de déployer tout son talent, sous les couleurs de Paris!", a écrit l'ex-capitaine parisien sur son blog.