Malgré des efforts bien réels, le Sporting a subi de plein fouet la crise du Covid. L’héritage toxique des dernières années (transfert onéreux qui ne jouent jamais, salaires énormes, licenciements à tous les étages...) continue aussi à peser lourd sur les finances du club.

Les capitaux propres du club sont tombés sous le zéro, ce qui oblige légalement les actionnaires à se réunir pour voter la survie ou non du RSCA. Cela devrait être pour la semaine prochaine et ils opteront évidemment pour la poursuite du travail à Anderlecht.

Avec l’arrivée du duo Vandenhaute-Van Eetvelt, le club a serré la vis encore plus fort, comme le mercato l’a démontré. La vente-record de Doku (26 millions + bonus) ne sera visible que dans les comptes 2020-2021 mais elle fait déjà du bien. Le club devra aussi trouver une solution dans son CA où les actionnaires minoritaires (mais avec une capacité de bloquage) ne s’entendent plus du tout avec les actionnaires majoritaires, ce qui empêche certaines mesures. Le RSCA n’a plus le droit de jouer avec le feu...