Football

Comme nous vous l'annoncions ce matin en exclusivité, le stade Roi Baudouin sera bien conservé et modernisé.

L'URBSFA et Golazo, organisateur du Mémorial Van Damme, ont présenté le projet d'une Golden Generation Arena. Profitez du Stade Roi Baudouin car en 2022, il aura un tout nouveau visage. Bob Verbeeck, CEO de Golazo, organisateur, entre autres, du Mémorial Van Damme, et Peter Bossaert, CEO de l'Union belge, ont annoncé la rénovation du stade national.

"L'infrastructure actuelle ne répond plus du tout aux exigences actuelles. La capacité actuelle, de plus ou moins 47.000 places en configuration football, sera revue à la baisse. Nous misons sur 40.000 places, ce qui peut s'avérer bénéfique pour la mobilité et viabilité", a indiqué Bossaert.

L'emplacement sera maintenu avec un accent qui reste sur le football et l'athlétisme. Les ambitions pour ces sports sont revues à la hausse avec l'objectif d'organiser des finales européennes dans les deux disciplines. Les responsables du projets veulent également y organiser davantage de concerts et y intégrer d'autres sports comme le rugby et le hockey.


Comme le stade de Manchester City ou de la Juventus Ils souhaitent se baser sur la réussite actuelle de la génération pour construire une enceinte digne des résultats actuels. Son nom ? La Golden Generation Arena. "Sauf si on trouve mieux", nuance Peter Bossaert. "Nous voulons garder une trace de ce momentum du sport belge."

Un concours disputé par les différentes facultés d'architecture et d’ingénierie décidera de l'aspect du nouveau stade. Un budget situé entre 150 et 200 millions est prévu. Le jury sera composé de plusieurs Diables, de Kevin et Jonathan Borlée et de Nafi Thiam. Selon les organisateurs, ce budget permettra d'avoir une arène moderne, technologique et confortable digne de celles Manchester City, de la Juventus de Turin ou de Dortmund.



La Flandre se félicite de la décision de rénovation

Le gouvernement flamand s'est félicité mardi de la décision de l'Union belge de football de rénover en profondeur le stade national Roi Baudouin et d'y maintenir une piste d'athlétisme.

"Je suis content que le bon sens ait prévalu", a commenté le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA). "Comme nous le disions depuis longtemps, c'est la bonne décision. Pendant des années, on a fait comme si cette rénovation n'était pas une option, mais il se confirme maintenant que c'est possible. Il n'y a donc pas besoin de construire un stade en dehors de Bruxelles sur le parking C".

Le ministre flamand des Sports, Philippe Muyters (N-VA), a lui aussi salué la décision. "Une rénovation du stade existant, avec maintien du Mémorial Van Damme, a toujours été notre scénario privilégié. La question d'un éventuel financement de la Flandre pour cette rénovation devra être tranchée par le prochain gouvernement flamand".

Il y a un peu plus d'un an, le gouvernement flamand avait définitivement fait capoter le projet d'un nouveau stade national sur le plateau du Heysel en refusant d'octroyer à Ghelamco un permis d'environnement pour la construction et l'exploitation du projet sur le Parking C.

La ministre flamande de l'Environnement avait suivi l'avis défavorable rendu par la commission régionale des permis d'environnement selon laquelle les nuisances et les risques générés par le projet pour l'humain et l'environnement n'étaient "pas limités à un niveau acceptable".