Comme nous l'évoquions ce jeudi, les matchs amicaux pour les sportifs amateurs prévus en extérieur ne peuvent déjà plus avoir lieu. Pour rappel, il y a une semaine, une annonce les autorisant avait été faite. Un e-mail du centre de crise aux Gouverneurs des provinces indiquait ce jeudi que " un match amical non-professionnel ne peut pas être organisé qu’il ait lieu au sein même d’un club sportif ou entre des clubs différents." En réalité, les matchs disputés la semaine dernière n'ont peut-être même jamais été réellement permis par la Ministre des Sports, Valérie Glatigny.

L'histoire a fait couler beaucoup d'encre et tout le monde attendait d'y voir un peu plus clair avant de communiquer officiellement. L'Association des Clubs Francophones de Football l'a fait ce vendredi en stipulant qu'il n'était pas permis de disputer des rencontres amicales entre clubs et au sein même des clubs. Dans une équipe scindée en deux groupes, elles restent par contre autorisées. 

"Le Comité National de Crise a interprété que les matches amicaux sont assimilés à des matchs de compétition et a demandé aux Gouverneurs de les interdire. Communication a été faite par les Gouverneurs aux Bourgmestres et Chefs de Corps de la police. Cette information nous amène, contraints et forcés, à ne plus autoriser les matches amicaux jusqu'à nouvel ordre. Les protocoles concernant les entrainements Outdoor sont maintenus. Nous maintenons l'autorisation et le protocole d'entrainement à 25 joueurs tel qu'il a été transmis la semaine dernière. Cet entrainement peut inclure une forme " jouée" et/ou forme de match. Par conséquent, l'ensemble des demandes de matches amicaux prévus à partir du vendredi 14 mai 2021 seront annulées."